Remise des prix de la fondation Goto-Bourdarie contre le cancer à la Résidence de France [ja]

Pour la quatrième année consécutive depuis sa création, la cérémonie de remise des prix scientifiques de la fondation Goto-Bourdarie contre le cancer s’est déroulée à la Résidence de France à Tokyo, le 8 juin 2016.

JPEG - 354.5 ko
Lauréats des prix scientifiques de la fondation Goto-Bourdarie contre le cancer
© Ambassade de France au Japon

La Fondation Goto-Bourdarie créée par Paul Bourdarie en mémoire de son épouse japonaise

Paul Bourdarie, ingénieur français ayant effectué une grande partie de sa carrière chez Areva, a créé, en avril 2012, une fondation de droit japonais en mémoire de son épouse japonaise, Kiyoko Goto, décédée d’un cancer du poumon en mars 2007 à l’âge de 66 ans : la « Fondation contre le cancer Kiyoko Goto et Paul Bourdarie ».
L’objectif fixé à la fondation est de contribuer à la lutte contre le cancer. Elle entend plus particulièrement honorer des chercheurs japonais qui ont publié des articles scientifiques remarquables dans le domaine des médecines de base et clinique participant à la lutte contre le cancer, notamment celui du poumon.

Paul Bourdarie a doté sa fondation d’un capital de 500 millions de yens (environ 3,8 M€) avec l’objectif de remettre chaque année 5 millions de yens (environ 38 000 €) aux chercheurs japonais sélectionnés par le comité consultatif composé de spécialistes français et japonais du cancer. Ce comité est présidé par le Pr Jun Nakajima du département de chirurgie thoracique de la faculté de médecine de l’Université de Tokyo. Il comprend également le Pr Bertrand Dautzenberg du service de pneumologie de l’Hôpital de la Salpêtrière à Paris et président de l’Office français de prévention du tabagisme (OFT).

Quatrième cérémonie de remise des prix, trois scientifiques japonais récompensés

Pour cette quatrième édition, le prix principal de la fondation Goto-Bourdarie a été décerné au Dr. Kengo Takeuchi, de l’institut de recherche sur le cancer de la Japanese Foundation for Cancer Research. Il a développé une méthode de détection immunohistochimique du gène de fusion EML4-ALK souvent impliqué dans certains cancers du poumon. La précision et l’efficacité de cette méthode ont permis de l’appliquer sur des études de cohortes à grande échelle.

Deux prix spéciaux ont été attribués cette année. Le Dr. Takashi Nojiri, de l’institut de recherche du National Cerebral and Cardiovascular Center, a été récompensé pour ses travaux sur les effets du peptide natriurétique atrial humain (hANP) pour endiguer le développement et la métastase du cancer du poumon. Le second prix spécial a été décerné au Dr. Yu Fujita, de l’université Jikei, pour le développement d’une méthode thérapeutique pour inhiber la prolifération des cellules cancéreuses dans les poumons par inhalation d’ARN interférents.

La cérémonie de remise des prix s’est déroulée à la résidence de France, en présence de l’ambassadeur Thierry Dana, et a été précédée d’une conférence de presse autour des lauréats.

dernière modification le 13/06/2016

haut de la page