Présentation des services [ja]

Chancellerie diplomatique

Le terme traditionnel de chancellerie désigne le lieu où est enfermé le sceau officiel. Ainsi, depuis des siècles, la chancellerie diplomatique est le service qui assiste l’Ambassadeur dans ses fonctions de représentant officiel du Chef de l’État et des autorités publiques françaises. Bien sûr, les missions des chancelleries diplomatiques ont évolué avec le temps, et de nombreux autres services à vocation culturelle, scientifique, économique ou financière se sont créés pour étoffer la représentation française dans des domaines spécialisés au fur et à mesure que se développaient les relations internationales.

Les missions de la Chancellerie diplomatique

  • Informer de la situation au Japon les autorités françaises et le ministère des affaires étrangères, auquel elle adresse ses analyses.
  • Être l’intermédiaire entre les autorités françaises et les autorités japonaises en matière de relations bilatérales et multilatérales dans les domaines de la politique internationale.
  • Assister l’Ambassadeur dans son action à caractère politique.

Elle travaille d’abord avec le ministère japonais des Affaires étrangères, mais également, en tant que de besoin, avec toutes les autorités publiques et intervenants privés intéressés à la relation bilatérale franco-japonaise.

Section consulaire

La Section consulaire assure l’administration et la protection des français de sa circonscription.

À ce titre notamment, elle :

  • procède à l’inscription au registre des Français établis hors de France
  • délivre des cartes d’identité ou des passeports
  • enregistre les actes d’état civil (naissances, décès, mariages) et délivre des fiches d’état civil
  • procède à l’inscription sur les listes électorales
  • enregistre des procurations de vote
  • organise des scrutins pour les élections présidentielles et européennes dans les centres de vote dont elle a la charge
  • enregistre des actes notariés
  • procède au recensement des jeunes Français, dans le cadre des obligations du service national

Elle prête également assistance aux Français en difficulté, résidents ou de passage et peut venir en aide aux nécessiteux dans le cadre de la réglementation en vigueur (bourses, aide sociale, etc.).

La Section consulaire délivre aux ressortissants étrangers des visas pour la France métropolitaine, ainsi que les départements et territoires françaises d’Outre-Mer.

Plus d’informations concernant la compétence territoriale de l’Ambassade de France au Japon.

Plus d’informations concernant le Consulat général de France à Kyoto.

Section consulaire
Fax : (03) 5798-6094
Courriel : infoconsul.tokyo-amba [at] diplomatie.gouv.fr
* Remplacer "[at]" par "@" dans l’adresse avant d’envoyer votre message.

Service de presse

Le service de presse est l’interlocuteur privilégié des médias japonais et des correspondants de la presse française au Japon.

Il présente les positions françaises et s’emploie à mieux faire connaitre la France dans tous ses aspects (institutionnels, économiques, technologiques, culturels, etc.).

Il conseille l’Ambassadeur et l’ensemble des services de l’ambassade dans leurs relations avec les médias.

Il assure en outre un suivi constant de l’actualité japonaise et de la perception de la France par les médias japonais.

Il gère les contacts avec la presse à l’occasion des visites officielles de représentants du gouvernement français (communiqués de presse, demandes d’entretiens, points de presse).

Enfin, il coordonne la communication vis-à-vis du grand public japonais et de la communauté française au Japon via le site internet de l’ambassade et les réseaux sociaux (twitter, facebook).

- Conseiller de presse : Joan Valadou

Téléphone : (00813) 5798 6000
Télécopie : (00813) 5798 6308

Service nucléaire

Intégré aux services de l’Ambassade depuis les années 1970, le Conseiller nucléaire et son équipe soutiennent sur le terrain la politique française à l’international dans le domaine de l’énergie nucléaire. Outil d’analyse et d’action, le service nucléaire contribue au développement des relations scientifiques, techniques et économiques et assure l’interface entre les acteurs clefs du Japon et ceux de la France : organismes de recherche, industriels et ministères. Il anime le comité de coopération intergouvernemental nucléaire franco-japonais.

Le Service nucléaire représente également le CEA (Commissariat à l’Énergie Atomique et aux Énergies Alternatives) au Japon et accompagne ses partenariats dans tous ses domaines d’activité : énergie nucléaire, énergies renouvelables, sciences du vivant, micro-électronique, valorisation des plateformes de recherche, …. .
Enfin, le conseiller nucléaire est un vecteur privilégié de la communication et de l’information touchant aux aspects nucléaires en cas de crise, et en situation de post-crise.

Mission militaire

Elle est dirigée par l’Attaché de défense, officier supérieur en charge de la mission militaire près l’Ambassade de France à Tokyo. Elle assure la promotion de la politique française de Défense et elle anime les relations bilatérales entre les forces armées des deux pays.

La mission militaire comprend deux services : celui de l’Attaché de défense et celui de l’Attaché d’armement. Ces deux officiers sont membres du commandement arrière des Nations Unies, basé à Tokyo.

Service de l’Attaché de défense

L’Attaché de défense représente au Japon le Chef d’état-major des armées françaises. Il assure un contact permanent entre les armées françaises et les forces d’autodéfense japonaises. Il est par ailleurs le conseiller militaire de l’Ambassadeur

Service de l’Attaché d’armement

L’Attaché d’armement représente au Japon le Délégué général pour l’armement. Il assure un contact permanent entre la Délégation Générale pour l’Armement (D.G.A.) et ses correspondants au sein de l’Agence de défense japonaise. Conseiller de l’Ambassadeur pour les affaires d’armements, il contribue au soutien de l’industrie française pour la promotion des hautes technologies militaires sur le marché japonais

- La Défense et les Forces armées françaises

Service culturel

Créé en tant que tel en 1963, le Service culturel n’a cessé de voir ses domaines de compétence s’élargir et s’approfondir au fil des ans. La création de l’Institut français du Japon (fusionnant le service culturel et les anciens instituts franco-japonais de Tokyo-Yokohama, du Kansai et du Kyushu) en 2012 a constitué une étape décisive pour la diplomatie culturelle française au Japon : elle a donné un nouvel élan à la coopération culturelle entre les deux pays et s’appuie sur un réseau culturel français au Japon rénové.

Depuis 2014, la résidence d’artistes Villa Kujoyama est une antenne de l’IFJ. Avec les quatre alliances françaises (Sapporo, Sendai, Nagoya et Tokushima), le Bureau français de la Maison franco-japonaise et les deux établissements d’enseignement français à Tokyo et Kyoto constituent désormais un ensemble intégré, répondant à des priorités partagées et mettant en œuvre des projets mutualisés.

L’intérêt du Japon pour la France et la culture française date de l’ère Meiji ; malgré les crises de l’histoire, il ne s’est jamais démenti. Depuis plusieurs années il s’est amplifié, élargi, renforcé, s’ouvrant à de nouveaux champs comme la création contemporaine, les industries culturelles ou encore le débat d’idées. Dans le même temps, se développait en France un goût pour la littérature, la langue et la culture japonaises, et une attirance envers le Japon et sa culture chez les jeunes intellectuels et artistes français. Les mots-clés de ces échanges sont la réciprocité et les partenariats.

Objectifs de l’action culturelle française au Japon

  • Promouvoir l’enseignement de la langue française dans les universités, les lycées et les écoles japonaises, ainsi que les établissements du réseau culturel français… ;
  • Encourager la coopération éducative et les échanges entre établissements des deux pays ;
  • Diffuser la création contemporaine française dans les domaines des arts visuels et des arts de la scène en partenariat avec les institutions japonaises.
  • Assurer la promotion des études en France, encourager la mobilité étudiante, les accords et échanges interuniversitaires ;
  • Soutenir la promotion du livre français au Japon et encourager les professionnels (éditeurs, traducteurs et libraires) ;
  • Soutenir les actions de promotion de la francophonie au Japon ;
  • Promouvoir les industries culturelles françaises : cinéma, musique classique et musiques actuelles, télévision, industries numériques et jeux vidéo…
  • Promouvoir la pensée et les idées françaises notamment dans le domaine des sciences humaines et sociales, des enjeux globaux et des grandes questions de société, ainsi que la recherche en sciences humaines et sociales sur le Japon contemporain ;
  • Promouvoir l’offre éducative du Lycée français international de Tokyo et de l’École française du Kansai ;
  • Accompagner le développement des liens culturels entre collectivités locales françaises et japonaises.

Partenaires du service culturel

  • Les ministères japonais des Affaires étrangères et de l’Éducation nationale, l’Agence de la Culture ;
  • La Fondation du Japon et un grand nombre de fondations publiques et privées ;
  • La Maison de la Culture du Japon à Paris ;
  • Les grands groupes de presse et les médias japonais ;
  • Les musées nationaux, départementaux, municipaux et privés français et japonais ; les principales galeries ;
  • Les salles de concert et les orchestres japonais ;
  • Les associations professionnelles de professeurs japonais de langue et de littérature françaises, les universités publiques et privées ;
  • Les distributeurs de films et les salles de cinéma indépendantes du Japon ;
  • Les organisateurs de tournées et les maisons de disque ;
  • Les grandes entreprises françaises et japonaises ;
  • Les groupes de réflexion et think tank.

- Organigramme de l’Institut français du Japon
- Site internet de l’Institut français du Japon

Service pour la science et la technologie

Le Service pour la science et la technologie (SST) de l’Ambassade de France au Japon a pour mission de promouvoir les partenariats scientifiques et technologiques entre acteurs de la recherche français et japonais.

Cela signifie que le SST est au service des laboratoires, des universités, des instituts de recherche, des entreprises et des pôles de compétitivité, aussi bien en France qu’au Japon, pour développer leurs partenariats de recherche et de technologie avec des acteurs de l’autre pays.

L’action du SST s’inscrit dans un contexte où l’innovation ouverte tend à s’imposer aux acteurs de la recherche et de la technologie du monde entier. Leurs contraintes deviennent en effet de plus en plus fortes : pression budgétaire, intensité de la concurrence et complexité croissante de la recherche, notamment avec une évolution vers plus de pluridisciplinarité, une organisation par projets et de plus en plus tournée vers l’innovation. Ainsi ces acteurs cherchent de plus en plus à développer des relations avec des partenaires venant d’autres horizons et d’autres pays.

Le Service pour la science et la technologie, dirigé par le Conseiller scientifique, comprend pour chacun de ses trois pôles un attaché scientifique, un "volontaire international" et une assistante, ainsi qu’une interprète et une assistante communes pour le service.

Quatre axes des actions du SST

1) L’organisation de séminaires, de conférences et de missions d’experts favorisant la mise en place de nouvelles collaborations,

  • Actualités du service scientifique
  • Liste des derniers séminaires organisés par le SST

2) La veille et l’analyse sur les politiques scientifique et technologique et les développements de la recherche, l’innovation et la stratégie R&D dans les domaines associés à chaque pôle, notamment à travers la publication d’un bulletin de veille technologique et de rapports spécifiques :

  • Bulletin électronique Japon
  • Liste des rapports publiés par le SST

3) Le soutien actif aux échanges d’étudiants et de chercheurs, notamment grâce à des programmes de soutien à la mobilité :

  • Bourses du gouvernement français
  • Programme Hubert Curien – Sakura

4) De manière générale, la promotion croisée des sciences et technologies françaises et japonaises et de la collaboration bilatérale.

Concrètement le SST peut notamment apporter son soutien, quel que soit le domaine scientifique concerné, par :

  • L’identification de partenaires dans l’autre pays et l’accompagnement dans les premières étapes du dialogue,
  • L’organisation de manifestations scientifiques (séminaires, colloques) permettant de rapprocher les acteurs des deux pays.

Coopération et coordination

Le Service pour la science et la technologie agit en coopération et coordination avec les autres services au sein de l’Ambassade, notamment :

  • Le service économique régional,
  • Business France,
  • Le service nucléaire (bureau du CEA à Tokyo),
  • Le service culturel,
  • Le service espace (bureau du CNES à Tokyo).
  • Le bureau de Campus France à Tokyo

Mais également avec d’autres acteurs extérieurs à l’Ambassade :

  • Le bureau du CNRS à Tokyo
  • Le représentant de l’Ifremer à Tokyo
  • La Chambre de Commerce et d’Industrie de France au Japon
  • La délégation de l’Union Européenne au Japon
  • Les associations scientifiques franco-japonaises

Les principaux partenaires japonais du Service pour la science et la technologie sont :

- Les principaux instituts de recherche japonais

  • Le Council for Science, Technology and Innovation (CSTI) , anciennement Council for Science and Technology Policy (CSTP)
  • Le Science Council of Japan
  • La Japan Society for Promotion of Science (JSPS)
  • La Japan Science and Technology Agency (JST)
  • La Japan Agency for Medical Research and Development (A-MED)
  • La New Energy and Industrial Technology Development Organization (NEDO)
  • Le Riken
  • Le National Institute of Advanced Industrial Science (AIST)
  • Le National Institute of Informatics (NII)
  • Le National Institute of Information and Communications technology (NICT)

- Les Universités et leurs laboratoires de recherche (Universités de Tokyo, Kyoto, Osaka, Tohoku, Keio, Waseda, Tsukuba, etc).

- Les ministères liés aux sciences et à la technologie, notamment :

  • Le Ministère japonais de l’Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie (MEXT)
  • Le Ministère de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie (METI)
  • Le Ministère des Affaires Intérieures et des Communications (MIC)

- Les entreprises de haute technologie japonaises (NTT, Sony, NEC, Toshiba, etc.)

Service économique

Le Service économique auprès des ambassades est un service extérieur de la direction générale du Trésor.

La mission du Service économique est :

  • l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, y compris l’analyse du risque pays, mais également sur une base sectorielle ;
  • l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de sa compétence.

Plus d’informations sur le service économique (en français).

Business France Japon

Business France est l’agence nationale au service de l’internationalisation de l’économie française. Elle est chargée du développement international des entreprises et de leurs exportations, ainsi que de la prospection et de l’accueil des investissements internationaux en France.

Elle promeut l’attractivité et l’image économique de la France, de ses entreprises et de ses territoires. Elle gère et développe le VIE (Volontariat International en Entreprise).

Créée le 1er janvier 2015, Business France est issue de la fusion d’Ubifrance et de l’AFII (Agence française pour les investissements internationaux). Business France dispose de 1 500 collaborateurs situés en France et dans 70 pays. Elle s’appuie sur un réseau de partenaires publics et privés.

Pour plus d’informations

Atout France

Atout France est l’opérateur unique de l’État en matière de tourisme,
chargé par la loi du 22 juillet 2009 sur le développement et la modernisation des services touristiques, d’assurer le développement de ce secteur et de l’ensemble de ses acteurs.

Atout France, agence de développement touristique de la France est un groupement d’intérêt économique (GIE) dont le siège est a Paris.

  • C’est un réseau mondial implanté dans 33 pays, qui compte 400 collaborateurs en France et à l’étranger.
  • Il fédère plus de 1000 adhérents français, privés et publics, représentatifs du tourisme français.

Atout France réunit, dans une démarche partenariale unique, les acteurs associés à l’industrie du tourisme autour d’un objectif commun - augmenter les recettes touristiques- et met en œuvre tous les moyens nécessaires afin de remplir les trois objectifs qui lui ont été fixés :

  • Promouvoir et développer la Marque France à l’international,
  • Adapter l’offre française à la demande touristique nationale et internationale,
  • Accompagner chacun de nos partenaires, privés comme publics, en vue d’accroître leur compétitivité économique.

Au Japon, le bureau d’Atout France est implanté depuis 40 ans et est composé de onze collaborateurs, deux français et neuf japonais.

Il remplit essentiellement les fonctions suivantes :

- Vers le grand public : promouvoir la Destination France par la mise en place de campagnes de communication, d’événements, l’envoi régulier de lettres d’information électroniques, et de documentations.

- Vers la presse : optimiser les retombées médiatiques avec des relations presse, mise en place de conférences de presse, envois de communiqués et d’informations, organisation de voyages de presse, organisation d’événements, assistance technique des journalistes et au montage de projets ;

- Vers les professionnels du tourisme : améliorer la programmation de la Destination France et soutenir les ventes des agences de voyage et des tour-opérateurs japonais avec la proposition de nouveaux produits attractifs, la collaboration à l’édition de brochures et de manuels des ventes en japonais, l’organisation de voyages de familiarisation et de motivation, l’organisation de salons et séminaires professionnels.

- Vers les professionnels et institutions touristiques françaises (adhérents d’Atout France) : Conseil et assistance, veille et études ponctuelles, informations sur le marché et les circuits commerciaux, organisation de missions, de campagne de communication, assistance logistique en matière de promotion commerciale. Atout France tient à leur disposition le cahier général des prestations, ainsi que le plan d’actions Japon.

Plus d’informations sur Atout France (en français)

Plus d’informations sur la destination France (en japonais)

Pour nous contacter au Japon

dernière modification le 26/11/2015

haut de la page