Un dialogue franco-japonais : François Azambourg et Louis Vuitton à Tokyo [ja]

À l’occasion de l’exposition itinérante « Volez, Voguez, Voyagez - Louis Vuitton », le designer François Azambourg, résident à la Villa Kujoyama en 2015, a collaboré avec le malletier français à travers l’interprétation nouvelle de plusieurs objets anciens.

Placement d'une création en frittage de polyamide gainé de papier japonais (washi) dans le Porte-habits garni Milano (1925), réalisée par François Azambourg.
Placement d’une création en frittage de polyamide gainé de papier japonais (washi) dans le Porte-habits garni Milano (1925), réalisée par François Azambourg.
©Thomas Raffoux
Détails de pommeaux de cannes en ivoire. Ces pommeaux sont modélisés en 3D avant la réalisation des créations en frittage de poudre de polyamide qui sont gainés de papier japonais extrêmement fin (washi).
Détails de pommeaux de cannes en ivoire. Ces pommeaux sont modélisés en 3D avant la réalisation des créations en frittage de poudre de polyamide qui sont gainés de papier japonais extrêmement fin (washi).
©Thomas Raffoux

 
« Puisque je revenais fraichement de ma résidence à la Villa et que l’exposition voyage était prévue dans un premier temps à Tokyo, j’ai souhaité croiser les savoir-faire français et japonais, mais aussi aborder indirectement la relation de l’outil numérique et de l’artisanat.

Durant mon séjour au Japon, j’ai fait la rencontre de l’artiste Takashi Wakamiya qui me fit découvrir les étapes de fabrication d’un objet de la région de Wajima, connue pour la qualité extraordinaire de ses laques. Le plus frappant a été de me rendre compte que l’industrie alimente l’artisanat local : formes et contenants divers sont usinés dans du bois avec des machines industrielles à commande numérique pour pouvoir se concentrer sur le travail de la laque qui fait la notoriété de la région.

Après mon premier rendez-vous sur les lieux de l’exposition au Grand Palais à Paris, j’ai alors envisagé d’associer les techniques traditionnelles françaises de gainage à des matériaux japonais comme un papier washi à faible grammage. Après des scans 3D des objets à interpréter, j’ai ainsi proposé des pièces réalisées en frittage de poudre. J’ai enfin opté pour des objets en polyamide à corps creux gainé à la main afin d’en assurer aussi bien légèreté, pérennité et précision. »

François Azambourg
Designer d’environnement, architecte d’intérieur et enseignant


JPEG

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

A propos de la Villa Kujoyama

La Villa Kujoyama - JPEGLa Villa Kujoyama est une antenne de l’Institut français du Japon et bénéficie du soutien de la Fondation Bettencourt Schueller et de l’Institut français. Elle accueille chaque année plus d’une quinzaine de créateurs confirmés qui souhaitent y développer un projet en lien avec le Japon.

François Azambourg a été résident à la Villa Kujoyama de juillet à octobre 2015. Son projet était d’explorer les nouveaux langages du bois en associant artisanat et techniques industrielles. Frappé par la qualité et la finesse de certains rebus de fabrication d’un atelier de charpentiers à Kyoto, il a décidé d’en faire le point de départ de sa recherche au Japon.

Pour en savoir plus : Villa Kujoyama
 
 
 
 

A propos de l’exposition : « Volez, Voguez, Voyagez - Louis Vuitton »

« Volez, Voguez, Voyagez - Louis Vuitton » - JPEGAprès le Grand Palais, Louis Vuitton présente « Volez, Voguez, Voyagez – Louis Vuitton » à Tokyo jusqu’ au 19 juin 2016. Sous la direction d’Olivier Saillard, qui assure le commissariat général, l’exposition retrace l’aventure de la Maison Louis Vuitton, de 1854 à aujourd’hui, à travers les portraits de ses fondateurs mais aussi de ceux qui inventent aujourd’hui le Louis Vuitton de demain.

Pour en savoir plus : site de l’exposition (en japonais)

dernière modification le 10/05/2016

haut de la page