Syrie - Armes chimiques - Adoption d’une résolution à l’assemblée générale des Nations unies [ja]

La France salue l’adoption le 2 novembre par la première commission de l’assemblée générale des Nations unies de la résolution présentée par la Pologne sur la mise en œuvre de la convention sur l’interdiction des armes chimiques.

La première commission de l’assemblée générale des Nations unies y condamne pour la seconde année consécutive l’emploi d’armes chimiques par le régime syrien, en dépit de tous ses engagements, ce qui constitue une violation grave et répétée du droit international.

Cette résolution fait suite au dernier rapport du mécanisme conjoint d’enquête et d’attribution des Nations unies et de l’organisation pour l’interdiction des armes chimiques (JIM), rendu public le 27 octobre et qui établit la responsabilité du régime syrien et de Daech dans l’emploi d’armes chimiques.

L’emploi de ces armes de destruction massive constitue une menace à la paix et à la sécurité internationales et les responsables de ces crimes devront répondre de leurs actes. La France appelle à des sanctions contre ceux qui ont utilisé des armes chimiques.

Voir aussi :

dernière modification le 08/11/2016

haut de la page