Sommet de l’Union Africaine [ja]

Sommet de l’Union Africaine, Addis-Abeba, 30 janvier 2011

© Présidence de la République - P. Segrette

« Le monde a besoin de l’Afrique car c’est l’Afrique qui apportera les relais de croissance nécessaires à la prospérité du monde »

Nicolas Sarkozy s’est rendu à Addis-Abeba dimanche 30 janvier 2011, invité au Sommet de l’Union Africaine.

A cette occasion, il s’est exprimé à la tribune, devant plus de 40 chefs d’État africains, pour présenter la position de la France en matière de politique étrangère, ainsi que les grandes priorités du G20 et du G8 qui concernent directement le continent africain. Parmi ces priorités, on trouve notamment les questions de la sécurité alimentaire, de la volatilité des marchés des matières premières, des financements innovants, de la gouvernance mondiale et du partenariat du G8 avec l’Afrique.

Nicolas Sarkozy a souhaité rappeler qu’en tant que Président du G20, il avait pour mission de veiller à la mise en œuvre des résolutions adoptées lors des sommets précédents. Il s’attachera donc à la réalisation du plan pour le développement adopté à Séoul, avec l’aide de l’Afrique du Sud.

La gouvernance mondiale sera un thème majeur de la Présidence française du G20, ainsi que Nicolas Sarkozy l’a annoncé lors de sa conférence de presse du 24 janvier 2011. A Addis-Abeba, il a confirmé sa volonté d’élargir le Conseil de sécurité de l’ONU, de manière à ce que l’Afrique et l’Amérique latine, notamment, y soient représentées. Il a appelé le Secrétaire général et le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies à réformer l’institution dès 2011. Le Président Sarkozy considère que l’Afrique et les pays émergeants doivent être mieux représentés au sein des institutions internationales, alors que leur poids sur la scène internationale est chaque jour croissant.

« Si vous les Africains, vous voulez les financements innovants, vous avez la force de les imposer » : Nicolas Sarkozy, qui a décidé de faire de cette question un thème phare du G20 en 2011 a écouté les propositions de financements innovants qui lui ont été faites par Mélès Zenawi, le Premier ministre éthiopien. Ces financements innovants sont voués à compléter les financements publics, et non à les remplacer. La France est prête à les mettre en place avant même que d’autres pays ne soient prêts à le faire, confiante dans le fait que l’opinion internationale reconnaitra leur légitimité dans la lutte pour le développement.

L’Afrique est aussi particulièrement concernée par les questions de sécurité alimentaire. « Une crise alimentaire menace à nouveau » : c’est la raison pour laquelle Nicolas Sarkozy a fait de la lutte contre la volatilité des marchés des matières premières l’une des grandes priorités de sa Présidence du G20.
Avec l’augmentation de la population mondiale, la production agricole devra, pour satisfaire les besoins alimentaires du monde, augmenter de 70% d’ici à 2050. Par conséquent, « il faut relancer l’investissement dans l’agriculture », et « il y a donc une place pour l’agriculture africaine, pour l’agriculture américaine, pour l’agriculture européenne ».
De plus, Nicolas Sarkozy a rappelé qu’un marché doit être régulé pour être pleinement efficace ; « la spéculation affamera la population », et doit être maitrisée pour assurer la sécurité alimentaire.

Enfin, Nicolas Sarkozy veut renforcer le partenariat qui unit le G8 à l’Afrique. Les atouts du continent africain sont nombreux : la jeunesse de sa population, la richesse de ses sols, l’expansion de son marché intérieur ou encore la progression du respect des droits de l’Homme et de la démocratie. « Tout est réuni pour le décollage économique du continent africain ».
Nicolas Sarkozy a insisté sur le rôle de l’Afrique pour la prospérité du monde, qui a besoin d’une Afrique « engagée » et « organisée ».

« Votre échec serait notre drame, votre succès sera notre opportunité »

- Discours du Président de la République - Addis-Abeba (Ethiopie) - dimanche 30 janvier 2011 (site officiel de la Présidence de la République française)

dernière modification le 09/02/2011

haut de la page