Situation à Alep - Déclaration de Jean-Marc Ayrault [ja]

Paris, 1er octobre 2016

Je condamne avec la plus grande fermeté le bombardement qui a frappé ce matin l’hôpital M10, l’un des principaux hôpitaux d’Alep.

Dans le déluge de violence qui submerge Alep depuis plusieurs jours, le ciblage systématique des structures et des personnels de santé est particulièrement inqualifiable. Comme l’a rappelé le secrétaire général des Nations unies, ces attaques sont constitutives de crimes de guerre. Leurs auteurs devront rendre des comptes.

Cette nouvelle attaque ne vient que confirmer l’urgence absolue d’une cessation des hostilités à Alep et d’un accès des populations civiles à l’aide humanitaire dont elles ont cruellement besoin. En ce moment-même, au Conseil de Sécurité, la France se mobilise pour mettre un coup d’arrêt à ce drame inacceptable.

dernière modification le 03/10/2016

haut de la page