STIC (Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication)

Les Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC) englobent les larges domaines que sont l’Informatique, les Télécommunications, l’Electronique et la Robotique. Le Japon dédie des moyens importants à la R&D dans les STIC, comme en témoignent de nombreuses initiatives gouvernementales pour la mise en place d’infrastructures matérielles et logicielles pour une future « société de l’information ». Si la robotique est une thématique qui fait naturellement penser au Japon, il ne faut pas oublier les supercalculateurs, la micro et nano électronique ou encore l’Internet des objets.

Le Service pour la Science et la Technologie (SST) de l’Ambassade de France au Japon a pour mission principale de promouvoir les collaborations scientifiques et techniques entre la France et le Japon et le thème des STIC fait partie de ses priorités. Pour celui-ci, les collaborations entre nos deux pays tirent leur intérêt particulier de la complémentarité entre l’approche théorique et méthodologique française et le fort pragmatisme japonais.

Pour susciter de tels partenariats, il faut bien connaître la politique japonaise en la matière et analyser les actions de R&D émergentes dans les grandes universités et les principaux centres de recherche, publics ou privés. Aussi, une première action consiste en une veille technologique régulière, qui donne lieu à un bulletin électronique hebdomadaire et à des rapports plus conséquents, moins fréquents, tous ces documents étant diffusés via le site de l’ADIT.

Inversement, il convient de faire connaître la Science et la Technologie françaises au Japon, ce qui n’exclut pas des opérations conjointes avec des partenaires européens. Cette image scientifique de notre pays passe par des visites et exposés dans nos universités cibles et par la mise en place de missions exploratoires croisées.

Enfin, l’élaboration d’ateliers de travail spécialisés permet d’initier de nouvelles collaborations. Ces rencontres sont en général organisées après une première série de visites ou une analyse poussée d’un sujet.

Par ailleurs, comme pour les autres secteurs qu’il couvre, le SST organise à la demande, des missions officielles dans le domaine des STIC. Que ce soit pour des parlementaires (membres de l’OPECST en particulier), des agences telles que l’ANR, ou des organismes de recherche, tels que l’INRIA en particulier, le CNRS ayant un bureau de représentation au Japon.

Le secteur STIC du SST entretient des liens étroits avec les grandes universités japonaises (Keio, Waseda, Université de Tokyo, de Nagoya, de Kyoto, d’Osaka, de Kyushu, du Tohoku, etc.), avec des grands instituts de recherche nationaux (AIST, NII, NICT), mais aussi avec des entreprises comme NTT, NEC, Sony, Panasonic, Toshiba, Sharp, etc., ainsi qu’avec des sociétés françaises implantées au Japon.

Attachée :
Evelyne ETCHEBEHERE
Tél. : +(81)-(0)3-5798-6043 - Fax. : +(81)-(0)3-5798-6050 —>

Chargé de mission :
Yan-Tarō CLOCHARD
Tél. : +(81)-(0)3-5798-6045 - Fax. : +(81)-(0)3-5798-6050

Consulter la liste des rapports publiés par le Service pour la Science et la Technologie

Consulter également le bulletin électronique de l’ambassade de France au Japon sur le site de l’ADIT

dernière modification le 23/02/2016

haut de la page