Réunion de haut niveau pour la stabilisation de Mossoul [ja]

La France et l’Irak ont co-présidé une réunion ministérielle pour la stabilisation de Mossoul, le 20 octobre 2016 à Paris.

Elle a rassemblé les pays et organisations suivants : Allemagne, Arabie Saoudite, Bahreïn, Canada, Chine, Corée, Égypte, Émirats Arabes Unis, États-Unis, Espagne, Iran, Italie, Japon, Jordanie, Koweït, Oman, Pays-Bas, Qatar, Royaume-Uni, Turquie, ainsi que les Nations unies, l’Union européenne et la Ligue arabe.

Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI
Photo F.de La Mure / MAEDI

 
La réunion de Paris s’est tenue à un moment décisif de la campagne des forces irakiennes et de la Coalition internationale pour défaire l’organisation terroriste Daech, alors que les opérations de libération de la ville de Mossoul et de sa région viennent d’être lancées.

Les participants à la réunion ont salué le courage des forces armées de la République d’Irak et des Peshmergas, ainsi que des membres des différentes forces armées de la Coalition qui les appuient. Ils ont également rappelé la mémoire des combattants tombés dans la lutte contre Daech (l’armée et la police irakiennes, les forces de la mobilisation populaire et tribale et les Peshmergas), et les sacrifices considérables endurés par la population irakienne.

Les participants à la réunion ont souligné le parcours remarquable accompli par l’Irak face à Daech depuis l’été 2014 et la formation de la Coalition internationale : le coup d’arrêt donné aux offensives du groupe terroriste, puis les contre-offensives des forces coalisées et les victoires successives enregistrées depuis un an sur l’adversaire. Ils ont réaffirmé leur attachement à l’unité, à l’intégrité territoriale et à la souveraineté de l’Irak. Ils ont exprimé leur solidarité et leur détermination pour continuer à appuyer, à sa demande, l’Irak, dans le plein respect de sa souveraineté, dans la lutte contre Daech et pour la libération de Mossoul.

Convaincus que la destruction de Daech en Irak contribuera à débarrasser le monde de cette menace, ils ont souligné leur détermination à ce que les opérations de libération de Mossoul, planifiées et conduites par l’Irak avec le soutien de la communauté internationale, garantissent avec la plus grande efficacité possible la neutralisation des terroristes.

La réunion a permis de rappeler l’impérieuse nécessité de mettre tout en œuvre pour garantir, dans le respect des droits de l’Homme et du droit international humanitaire, la protection des populations civiles, aujourd’hui victimes de la barbarie de Daech et encore piégées dans Mossoul ou exposées en zones de combat.

Les participants ont exprimé leur solidarité et leur mobilisation auprès des Irakiens face à l’ampleur des besoins humanitaires et sont convenus de poursuivre les efforts déployés dans le domaine de l’aide humanitaire d’urgence et de la stabilisation immédiate auprès du gouvernement irakien et des autorités locales, notamment sous la coordination des Nations Unies. Les partenaires de l’Irak ont également marqué leur disponibilité à assister l’Irak dans ses efforts de reconstruction, notamment par l’apport d’expertise et de savoir-faire et un soutien financier approprié.

Les participants ont souligné la priorité stratégique et humanitaire que représente la stabilisation de Mossoul et de sa région, ainsi que de l’ensemble des zones libérées de Daech afin de permettre le retour volontaire, durable, dans la dignité et en toute sécurité des millions de déplacés internes dans leurs foyers.

Afin que Daech soit défait durablement, les participants ont appelé à un accord politique global entre les autorités nationales irakiennes et acteurs locaux, pour garantir une gouvernance renforcée de Mossoul et de sa région, qui soit inclusive, respectueuse de la diversité de la population et garante d’une coexistence pacifique.
Les participants ont salué la détermination du gouvernement irakien à mettre en œuvre les réformes de gouvernance et de réconciliation nationale, indispensables pour répondre aux aspirations de l’ensemble de la population irakienne dans sa diversité et dans le respect de l’unité de l’Irak.
 

Les forces engagées dans la libération de Mossoul

 

La France aux côtés du peuple irakien : l’aide humanitaire d’urgence

 

Conférence de presse de Jean-Marc Ayrault et d’Ibrahim al-Jaafari, ministre des affaires étrangères de la République d’Irak - Propos de Jean-Marc Ayrault (Paris, 20 octobre 2016)

"La bataille de Mossoul est décisive. Elle est décisive sur le plan militaire, car elle frappe Daech en son cœur, là où il a cru pouvoir constituer le cœur de son sanctuaire en Irak. La bataille doit permettre l’élimination de la menace que représente Daech pour tous nos pays, pour l’Irak d’abord, pour les pays de la région, mais aussi pour nous, Français et Européens. Grâce au courage et au sacrifice des forces irakiennes, appuyées par la coalition internationale, cette bataille de Mossoul, nous en sommes convaincus, sera gagnée."

dernière modification le 01/11/2016

haut de la page