Remise du Prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit [ja]

Cette semaine, la France et l’Allemagne rendent hommage à des femmes et des hommes courageux qui luttent pour les droits de l’Homme à travers le monde.

Le prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit a ainsi été remis, lors d’une cérémonie, à Berlin le 1er décembre 2016 à 15 heures, par les ministres des Affaires étrangères français et allemand, Jean-Marc Ayrault et Frank-Walter Steinmeier.

JPEG

Les 15 lauréats du prix franco-allemand des droits de l’homme 2016

  • Tahmima Rahman (Bangladesh)
  • Oleg Goulak (Biélorussie)
  • Maria da Penha (Brésil)
  • Saray Thun (Cambodge)
  • Maximilienne Ngo Mbe (Cameroun)
  • Beverley K. Jacobs (Canada)
  • Wang Qiaoling (Chine)
  • Montserrat Solano Carboni (Costa Rica)
  • Sunitha Krishnan (Inde)
  • Mary Lawlor (Irlande)
  • Pietro Bartolo (Italie)
  • Eva Abou Halaweh (Jordanie)
  • Sarah Belal (Pakistan)
  • Valentina Tcherevatienko (Russie)
  • Jacqueline Moudeïna (Tchad).
  • « Prix spécial » aux Casques blancs (Syrie)

Le prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit

Il s’agit de la première édition de ce prix qui sera, désormais, remis chaque année. Il a vocation à mettre en lumière des personnes qui œuvrent pour la défense des droits de l’Homme ou la promotion de l’État de droit, dans leur pays, dans des pays tiers ou dans les enceintes internationales.

Pour l’édition 2016, 39 propositions ont été présentées conjointement par les ambassades françaises et allemandes dans le monde. A l’issue d’un processus de sélection, associant le Quai d’Orsay et l’Auswärtiges Amt, quinze lauréats ont été retenus.

Un prix spécial a été décerné, cette année, aux « casques blancs » qui par leur action contribuent, au péril de leur propre vie, à sauver des civils visés par des bombardements en Syrie.

Voir aussi :

dernière modification le 02/12/2016

haut de la page