Remise de la Légion d’honneur à Mme Yuriko Koike [ja]

Mme Yuriko Koike, députée, a reçu le 9 février 2016 les insignes d’Officier de la Légion d’honneur des mains de M. Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon.

JPEG - 430.2 ko
Mme Yuriko Koike, députée
© Ambassade de France au Japon

Députée du Parti libéral-démocrate (PLD) et vice-présidente du groupe d’amitié Japon-France de la Chambre des représentants, Mme Koike est une femme politique japonaise au parcours exceptionnel. Après des études d’arabe et de sociologie à l’université du Caire, elle commence sa carrière en tant que présentatrice sur la chaîne privée NTV (Nippon Television Network) et réalise des interviews de personnalités politiques phares du monde arabe.

À l’issue d’une période de treize ans dans le journalisme, elle entre en politique en 1992, comme sénatrice puis rapidement comme députée. Sa carrière est rapide et elle devient ministre de l’Environnement en 2003, fonctions auxquelles elle ajoute celles de ministre chargée des Affaires d’Okinawa et des Territoires du Nord l’année suivante. En 2007, elle devient la première femme japonaise à être nommée ministre de la Défense.

JPEG - 105.7 ko
M. l’Ambassadeur, Mme Koike et M. Nobuteru Ishihara, ministre chargé de la Revitalisation économique, président du groupe d’amitié Japon-France de la Chambre des représentants
© Ambassade de France au Japon

Mme Koike est une personnalité remarquable et engagée. Elle s’est ainsi au cours de sa carrière fortement impliquée en faveur du rôle des femmes dans la société et l’économie, prônant notamment une meilleure représentation des femmes dans les postes à haute responsabilité. Elle est aussi reconnue pour ses contributions importantes au plan des questions environnementales et des économies d’énergie.

Mme Koike entretient des liens privilégiés avec la France. Vice-présidente du groupe d’amitié Japon-France de la Chambre des représentants depuis de nombreuses années, elle se rend très régulièrement en France et contribue de manière active à dynamiser les échanges avec les parlementaires français, notamment sur les questions relevant des politiques sociales et familiales. Depuis 2013, Mme Koike est également membre du conseil d’administration de Renault.

dernière modification le 10/02/2016

haut de la page