Remise de la Légion d’honneur à Mme Chiaki Mukai, première femme astronaute du Japon [ja]

Mme Chiaki Mukai, astronaute et directrice du « JAXA Center for Applied Space Medicine and Human Research, Japan Aerospace Exploration Agency », a reçu le 3 février 2015, les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur des mains de M. Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon.

Mme Chiaki Mukai, première femme astronaute du Japon
Mme Chiaki Mukai, première femme astronaute du Japon
Ambassade de France au Japon
Mme Chiaki Mukai et M. Thierry Dana, ambassadeur de France
Mme Chiaki Mukai et M. Thierry Dana, ambassadeur de France
Ambassade de France au Japon
Mme Chiaki Mukai, entourée de M. l'Ambassadeur et trois astronautes japonais : MM. Akihiko Hoshide, Mamoru Mori et Soichi Noguchi
Mme Chiaki Mukai, entourée de M. l’Ambassadeur et trois astronautes japonais : MM. Akihiko Hoshide, Mamoru Mori et Soichi Noguchi
Ambassade de France au Japon

Titulaire de deux doctorats de la faculté de médecine de l’Université Keio en médecine et en physiologie, Mme Mukai exerce de 1977 à 1985 en chirurgie générale, et en chirurgie cardio-vasculaire dans de grands centres médicaux au Japon. En 1985, elle est sélectionnée comme astronaute par la NASDA (National Aerospace Development Agency), une longue période d’entraînement et d’enseignement commence alors aux États-Unis.

En 1994, elle fait partie de l’équipage de la mission STS-65 de la navette spatial Columbia pendant 14 jours. Première femme astronaute du Japon, Mme Mukai est responsable de plusieurs expériences scientifiques dans les sciences de la vie et de la matière. À cette occasion, Jean Jaques Favier, astronaute du CNES, assure sa doublure. En 1998, elle vole à nouveau sur la mission STS-95 pour 8 jours. Cette fois-ci, elle est responsable de plusieurs expériences scientifiques en astronomie et en médecine spatiale avec le doyen des astronautes John Glenn alors âgé de 77ans.

En 2003, elle est nommée à un poste de professeur invité à l’International Space University à Strasbourg. De 2007 à 2010, elle joue un rôle important à la JAXA en biologie et médecine spatiale et sur les missions habitées. Depuis 2010, elle est directrice de la JAXA pour la recherche en médecine spatiale appliquée (J-CASMHR).

Mme Mukai prend par ailleurs une part active au sein du Groupe de travail inter-agences sur l’utilisation de la station spatiale internationale et la préparation des missions habitées de longue durée, créé suite à l’accord entre le CNES et la NASDA signé en 1996 en présence de MM. Ryutaro Hashimoto et Jacques Chirac. Outre sa responsabilité de directrice du JAXA Center for Applied Space Medicine and Human Research, elle assume également la charge importante de vice-présidente du Science Council of Japan.

À lire dans la presse (liens externes) :

dernière modification le 30/12/2015

haut de la page