Remise de la Légion d’honneur à M. Yoichi Masuzoe [ja]

M. Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo, a reçu le 1er mars 2016, les insignes de Commandeur de l’Ordre national de la Légion d’honneur des mains de M. Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon, en présence de Mme Anne Hidalgo, maire de Paris.

JPEG - 460.7 ko
M. Thierry Dana, ambassadeur de France, M. Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo, et Mme Anne Hidalgo, maire de Paris
© Ambassade de France au Japon

Cette nouvelle distinction dans l’Ordre national de la Légion d’honneur vient rendre hommage à la longue amitié de M. Masuzoe pour la France, tout en l’inscrivant plus encore dans la durée. En effet, les liens qui unissent M. Masuzoe à la France sont exceptionnels et sans comparaison dans le monde politique japonais. Boursier du gouvernement français en 1973, il a étudié puis enseigné à Paris de 1973 à 1978.

Parfaitement francophone, M. Masuzoe aime fréquemment rappeler lors de ses interventions publiques que notre pays est sa « deuxième patrie ». À l’occasion de sa décoration à la Résidence de France, il a déclaré à Mme Hidalgo son amour de Paris, et toute l’affection qu’il porte à notre culture, notre littérature, et plus généralement à notre art de vivre.

Depuis son élection en février 2014 au poste de gouverneur de Tokyo, M. Yoichi Masuzoe s’est engagé passionnément au renforcement des liens de solidarité et d’amitié entre les villes de Paris et Tokyo, et au développement de coopérations dans tous les sujets concernant la vie des villes-mondes : l’urbanisme, la culture et les arts, l’innovation ou encore, le sport. En visite à Paris il y a quelques mois, M. Masuzoe a signé avec Mme Hidalgo un nouveau mémorandum de coopération très ambitieux, qui se traduira par de grands projets en commun.

Acteur central dans la préparation et l’organisation des Jeux Olympiques de Tokyo 2020, M. Masuzoe souhaite que les Jeux soient l’occasion de léguer à la nouvelle génération une ville plus humaine, plus ouverte, plus respectueuse de l’environnement, où il fait meilleur vivre. Dans le partage de ces valeurs humanistes, il a apporté son soutien à la candidature française pour accueillir les Jeux à Paris en 2024. Il a redit à l’occasion de sa décoration toute la joie qu’il aurait à transmettre le relai à la ville de Paris, si celle-ci venait à être désignée.

L’histoire personnelle de M. Masuoze avec la France a imprégné sa pensée et son action politiques. Il a notamment publié plusieurs ouvrages sur notre pays : « Les Japonais et les Français », en 1982 et « Les roses rouges ont-elles fleuri ? Rêves et réalités de la France d’aujourd’hui », en 1983.

M. Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo, et Mme Anne Hidalgo, maire de Paris
M. Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo, et Mme Anne Hidalgo, maire de Paris
© Ambassade de France au Japon
L'Ambassadeur de France remet les insignes de Commandeur de la Légion d'honneur à M. Yoichi Masuzoe
L’Ambassadeur de France remet les insignes de Commandeur de la Légion d’honneur à M. Yoichi Masuzoe
© Ambassade de France au Japon
M. Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo
M. Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo
© Ambassade de France au Japon
M. Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo, et Mme Anne Hidalgo, maire de Paris
M. Yoichi Masuzoe, gouverneur de Tokyo, et Mme Anne Hidalgo, maire de Paris
© Ambassade de France au Japon
M. Yoshiro Mori, président du Comité d'organisation des JO 2020 et ancien Premier ministre du Japon
M. Yoshiro Mori, président du Comité d’organisation des JO 2020 et ancien Premier ministre du Japon
© Ambassade de France au Japon
MM. Yoichi Masuzoe, Thierry Dana, Yoshiro Mori et Mme Anne Hidalgo
MM. Yoichi Masuzoe, Thierry Dana, Yoshiro Mori et Mme Anne Hidalgo
© Ambassade de France au Japon

 

dernière modification le 11/03/2016

haut de la page