Remise de la Légion d’honneur à M. Takeo Obayashi, Chairman de la société Obayashi Coporation [ja]

M. Takeo Obayashi, Chairman de la société Obayashi Coporation, a reçu le 29 juin 2015, les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur des mains de M. Thierry Dana, Ambassadeur de France au Japon, à la Résidence de France.

M. Takeo Obayashi, Chairman de la société Obayashi Coporation
M. Takeo Obayashi, Chairman de la société Obayashi Coporation
Ambassade de France au Japon
M. l'Ambassadeur remet à M. Takeo Obayashi les insignes de Chevalier de la Légion d'honneur
M. l’Ambassadeur remet à M. Takeo Obayashi les insignes de Chevalier de la Légion d’honneur
Ambassade de France au Japon
 MM. Takeo Obayashi et Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon
MM. Takeo Obayashi et Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon
Ambassade de France au Japon

Obayashi Corporation est une des principales sociétés japonaises dans le domaine du bâtiment et des travaux publics. Elle a participé à nombre de réalisations d’infrastructures et d’édifices comme l’Aéroport international du Kansai ou le Tokyo Sky Tree. Liée par une coopération technique à la société française Solétanche depuis 1966, elle a également mené des projets avec des architectes français tels que Jean Nouvel pour la construction du siège de Dentsu à Tokyo. Le siège social d’Obayashi Corporation à Osaka a abrité, de 1985 à 1998, le Consulat général de France à Kobé.

M. Obayashi appartient à une des grandes familles francophiles du Kansai. Son père a présidé la Société franco-japonaise d’Osaka de 1988 à 1993 et lui-même a présidé, de 2003 à 2008, cette association qui compte plus de 300 membres et qui est un relai d’influence précieux pour la France dans cette région. M. Obayashi a également présidé, de 2001 à 2008, l’Alliance française d’Osaka.

M. Obayashi est aussi un philanthrope et mécène généreux. Passionné d’art contemporain, il a pris l’initiative de constituer, en 2007, un Cercle japonais des amis du Centre Pompidou, qui permet l’acquisition d’œuvres d’artistes japonais au sein de la collection du Centre et favorise les échanges artistiques franco-japonais. Il a notamment apporté son soutien à l’exposition « Fruits de la Passion » en janvier 2014 à Kobe, retraçant les dix dernières années d’acquisitions du Centre, ainsi que l’exposition « Japan Architect » à Kanazawa, en novembre 2014.

dernière modification le 30/12/2015

haut de la page