Remise de la Légion d’honneur à M. Makoto Yagi [ja]

M. Makoto Yagi, président de la Fédération des compagnies d’électricité japonaises, a reçu le 20 novembre 2015 à la Résidence de France, les insignes de Chevalier de l’Ordre national de la Légion d’honneur des mains de M. Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon.

JPEG - 309.9 ko
M. Makoto Yagi, président de la Fédération des compagnies d’électricité japonaises
© Ambassade de France au Japon

Après des études d’ingénieur en électricité à l’Université de Kyôto, M. Yagi a fait l’essentiel de sa carrière dans l’activité « transmission d’électricité » de Kansai Epco. Il a été nommé directeur de la division nucléaire de l’entreprise en 2006 et a engagé une politique de développement de l’entreprise qui a placé l’amélioration de la culture de sûreté comme priorité absolue.

Une action forte pour renforcer la sûreté nucléaire japonaise dans la période post-Fukushima

M. Yagi a été choisi pour prendre la présidence de Kansai Epco en 2010. Dans le difficile contexte de l’après Fukushima, il a repris, en avril 2011, les fonctions de président de la Fédération des Compagnies Electriques. Il a ainsi piloté l’analyse puis la mise en place d’un plan d’action des électriciens japonais pour renforcer la sûreté nucléaire. M Yagi a soutenu l’usine de retraitement des combustibles usés de Rokkasho-mura dans la préfecture d’Aomori et le maintien d’une politique de recyclage, en tant que Chairman de JNFL.

Promotion des relations avec la France

JPEG - 102.6 ko
M. Yagi et M. l’Ambassadeur
© Ambassade de France au Japon

La société Kansai Epco est de longue date un partenaire de la France, partageant la même technologie nucléaire qu’EDF, à savoir le réacteur à eau pressurisée, et a de plus une relation historique avec AREVA qui est en constant développement. Ces relations ont pris une nouvelle dimension en 2009 lorsque, sous la direction de M. Yagi, Kansai Epco a pris la décision stratégique d’investir dans l’usine d’enrichissement Georges Besse 2 et d’engager un programme de fabrication de combustibles MOX dans l’usine française de MELOX.

M. Yagi se rend régulièrement en France, dont il apprécie la culture. En outre, il a personnellement contribué à la ré-ouverture d’un bureau de représentation à Paris en 2008.

dernière modification le 15/04/2016

haut de la page