Remise de la Légion d’Honneur à MM. Tsushima et Ohno [ja]

M. Yuji Tsushima, ancien ministre de la Santé et des Affaires sociales, et M. Yoshinori Ohno, ancien ministre de la Défense, ont reçu le 9 juin 2011, des mains de M. l’Ambassadeur, les insignes respectivement d’Officier et de Chevalier dans l’ordre national de la Légion d’Honneur.

JPEG - 112.9 ko
M. et Mme Tsushima avec M. l’Ambassadeur (à gauche) et M. et Mme Ohno avec M. l’Ambassadeur © Ambassade de France au Japon

Diplômé de la Faculté de droit de l’université de Tokyo, M. Yuji Tsushima entre en 1953 au ministère des Finances. Il va faire ses études à l’université de Syracuse aux Etats-Unis avant d’être nommé en 1963 de Premier secrétaire en poste à Paris où il épouse la fille ainée du grand écrivain japonais Osamu Dazai. Député réélu onze fois dans sa circonscription d’Aomori depuis sa première élection en 1976, ancien vice-ministre de la Santé et des Affaires sociales (1981), du Transport (1983), ancien ministre de la Santé et des Affaires sociales (1990, 2000) et dirigeant de la principale faction du Parti libéral-démocrate (PLD), M. Tsushima n’aura de cesse d’apporter ses contributions considérables au renforcement de la relation franco-japonaise, notamment en sa qualité de Président du groupe d’amitié France-Japon à la Chambre des représentants.

***

Diplômé de la Faculté de droit de l’université de Tokyo, M. Yoshinori Ohno commence sa carrière au ministère des Finances, avant d’aller étudier à l’université de Pennsylvanie aux Etats-Unis puis d’être nommé en Suisse comme Premier secrétaire. Député du PLD, réélu huit fois dans sa circonscription de Kagawa dans la région du Shikoku, il est nommé successivement vice-ministre des PTT (1990), des Finances (1999) et de l’Education nationale, de la Culture, des Sports, des Sciences et Technologies (2000) et ministre de la Défense (2004) dans le deuxième gouvernement Koizumi. Il succède à M. Tsushima à la tête du groupe d’amitié France-Japon et c’est à ce poste que M. Ohno se consacre aujourd’hui à renforcer, dans tous les domaines, nos relations bilatérales.

dernière modification le 10/01/2012

haut de la page