Remise par la ministre Vallaud Belkacem de l’Ordre national du Mérite au professeur Jun Adachi [ja]

Le professeur Jun Adachi, vice-président de l’Institut national d’informatique japonais (NII), a reçu le 17 mai 2016 les insignes de d’Officier de l’Ordre national du Mérite des mains de Mme la Ministre Najat Vallaud-Belkacem.

© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon
© Ambassade de France au Japon

 
À l’occasion de sa visite au Japon pour participer aux rencontres du G7 Éducation et Science & Technologie, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Madame Najat Vallaud Belkacem a remis mardi 17 mai 2016 les insignes d’Officier de l’Ordre national du Mérite au professeur Jun Adachi, directeur général adjoint de l’Institut national d’informatique japonais (NII), pour l’ensemble de sa carrière et tout particulièrement pour sa contribution au développement des relations franco-japonaises. La cérémonie s’est tenue à la Résidence de France à Tokyo, en présence de collègues et proches du Professeur Adachi, dont plusieurs personnalités du monde scientifique.

Chercheur reconnu dans le domaine de l’informatique, le Professeur Adachi a fortement œuvré pour la création en 2000 du NII, dont il est aujourd’hui directeur adjoint. Il assure notamment la mise en œuvre d’un grand nombre de projets phares, comme « Information Explosion » ou « Social Cyber Physical System ».

Il a par ailleurs fortement contribué à la création en 2009 du laboratoire conjoint franco-japonais d’informatique (JFLI), qui réunit le NII, l’université de Keio, l’université de Tokyo avec le CNRS, Inria, l’université Paris Sud et l’université Pierre et Marie Curie, dont il a été le co-directeur japonais pendant 4 ans. Grâce à son action, le JFLI a été labellisé en 2012 comme une UMI (Unité Mixte Internationale), l’une des structures pivot de la collaboration franco-japonaise, ce qui illustre le haut niveau de maturité et l’excellence de sa recherche.

Il joue actuellement un rôle extrêmement actif pour le développement l’Open Access, l’Open Data et l’Open Science, problématiques prioritaires pour le gouvernement japonais et mises à l’ordre du jour du G7 Science à Tsukuba, visant à partager le plus largement possible les résultats de la recherche. Il est président de l’initiative SPARC Japon et coordinateur du projet SINET5 pour la mise en place d’une archive ouverte institutionnelle pour les publications scientifiques. Il fait également partie du comité d’experts mis en place par le gouvernement japonais sur ce sujet.

Cette décoration met aussi en valeur la qualité et la vitalité des relations de long terme entre la France et le Japon au niveau scientifique et technologique.

dernière modification le 02/06/2016

haut de la page