Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida [ja]

MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida, co-directeurs français et japonais du laboratoire franco-japonais de robotique (JRL) à Tsukuba, ont reçu le 3 octobre 2016 à l’Ambassade de France au Japon, les insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite des mains de M. Alain Fuchs, directeur du CNRS.

Créé en 2003 comme Laboratoire International (LIA) par la Ministre de la recherche Claudie Haigneré, le laboratoire franco-japonais de robotique JRL (Joint Robotics Laboratory) s’est constitué en UMI en 2009. Le JRL est situé à Tsukuba et se structure en une seule équipe, autour de ses deux directeurs Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida, qui se partagent les activités d’encadrement.

Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon
Remise de l'Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
Remise de l’Ordre national du Mérite à MM. Abderrahmane Kheddar et Eiichi Yoshida
© Ambassade de France au Japon

M. Abderrahmane Kheddar

Né en Algérie le 4 aout 1967, diplômé de l’Institut National d’Informatique d’Alger, Abderrahmane Kheddar a ensuite obtenu un Doctorat de robotique et réalité virtuelle en 1997 à l’Université Paris VI (Université Pierre et Marie Curie – UPMC). Recruté en 1998 comme maître de conférences à l’université d’Evry, il a reçu son HDR (habilitation à diriger les recherches) en 2002 et a été promu professeur des universités en 2003.

Abderrahmane Kheddar prend alors en 2003 la codirection du LIA JRL. En 2010, il prend la responsabilité d’une équipe de recherche du LIRMM à Montpellier (Laboratoire d’informatique, de robotique et de microélectronique de Montpellier) et assure en parallèle la direction du JRL devenu unité mixte internationale à Tsukuba. Enfin, en décembre 2014, il est élu comme membre de l’Académie des technologies.

Pionnier dans différents domaines de la robotique, notamment en télé-opération longue distance de robots, Abderrahmane Kheddar est un expert reconnu internationalement en robotique humanoïde, interactions haptiques et réalités virtuelles.

M. Eiichi Yoshida

Après avoir été diplômé du département d’ingénierie de l’Université de Tokyo en 1990, Eiichi Yoshida a été deux ans chercheur associé à l’EPFL, à Lausanne en Suisse. De retour à Tokyo, il obtient un Master puis une thèse en Ingénierie à l’Université de Tokyo en mars 1996 et il intègre l’AIST en tant que chercheur au Laboratoire d’Ingénierie mécanique, puis directeur de recherche en 2001 sur le contrôle et la conception des systèmes de robotique modulaire.

En 2003, il devient avec Abderrahmane Kheddar co-directeur du LIA JRL au moment de sa création, puis de l’UMI créée en 2009. Entre 2003 et 2009, Eiichi Yoshida effectue plusieurs séjours longs en France, à Versailles au Laboratoire d’ingénierie des systèmes (LISV) et à Toulouse au Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes – LAAS. En juin 2010, Eiichi Yoshida obtient une Habilitation à Diriger des Recherches en Informatique, automatique, microélectronique de l’Université de Montpellier II. Depuis 2015, il est directeur de recherche à l’AIST. Eiichi Yoshida prendra seul la direction du JRL, à la fin du mandat d’Abderrahmane Kheddar, en décembre 2016.

En tant qu’ancien boursier du gouvernement français, il demeure également un excellent ambassadeur pour les études scientifiques en France.

Cette double distinction, remise dans le cadre de l’Année franco-japonaise de l’Innovation lancée par les Premier ministres français et japonais en octobre 2015, illustre toute la richesse de la collaboration franco-japonaise.

Laboratoire franco-japonais de robotique JRL

L’activité scientifique du JRL s’oriente principalement sur la robotique humanoïde, la planification et le contrôle de mouvements acyclique en multi-contact, le transfert et l’évaluation du mouvement humain et anthropomorphe sur le robot humanoïde ; la commande par la pensée et l’encorporation (embodiment) ; la modélisation du mouvement humain ; les techniques d’optimisation numérique et commande dans l’espace des tâches.

Plus récemment, le JRL s’est orienté en robotique du désastre (projet de l’AIST- Institut de recherche sur les systèmes intelligents) autour de la centrale Fukushima et en robotique humanoïde manufacturière, avec Airbus Group.

dernière modification le 18/10/2016

haut de la page