Remise de l’Ordre national du Mérite à M. Bernard Cendron, président de BCIL Japon [ja]

M. Bernard Cendron, président de BCIL Japon, a reçu le 11 novembre 2015 les insignes de Chevalier de l’Ordre national du Mérite des mains de M. Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon.

JPEG - 283.4 ko
M. Bernard Cendron, président de BCIL Japon
© Ambassade de France au Japon

L’un des pères fondateurs du luxe français au Japon, M. Cendron a mis, depuis 40 ans, sa connaissance parfaite de ce secteur ainsi que son expertise commerciale reconnue au service de l’introduction des plus grandes marques du luxe français au Japon, telles que Vuitton, Dior, Cartier ou Chanel. Il a été successivement directeur général de Parfums Christian au Japon, directeur du bureau de représentation de Cartier et président de la filiale japonaise de Pierre Balmain. Après un passage à Hong-Kong, il est revenu en France où il a notamment exercé les fonctions de directeur général de la maison ST Dupont. Il a par la suite fondé en 1995 sa propre société, BCIL Conseil, spécialisée dans le marketing des produits de luxe au Japon et en Asie, avant de s’établir de nouveau au Japon à partir de décembre 2000 et de créer BCIL Japon.

JPEG - 77.3 ko
MM. Bernard Cendron et Thierry Dana
© Ambassade de France au Japon

M. Cendron a contribué à hisser au plus haut les couleurs de la France dans ce pays où le luxe français constitue l’un des étendards de notre identité auprès du public japonais. Sa connaissance impressionnante de la culture japonaise a été un atout indéniable. Diplômé de l’Institut national des langues et civilisations orientales, il maîtrise parfaitement le japonais, et est versé dans l’histoire de ce pays. Il a notamment rédigé Onoda, 30 ans de guerre solitaire, contant l’histoire inédite de ce soldat japonais en poste sur l’île de Lubang dans les Philippines qui refusa de croire à la fin de la Seconde Guerre mondiale et à la reddition du Japon en 1945, et qui continua la guerre seul jusqu’en 1974. Il est aussi l’auteur d’un ouvrage en japonais intitulé Les femmes élégantes sont toujours jolies dans lequel il relate son expérience du luxe français au Japon.

Au-delà de sa contribution au rayonnement du luxe français au Japon, M. Cendron a également œuvré plus largement au développement des relations bilatérales franco-japonaises, et ce dès le commencement de sa carrière. Il a en effet débuté son expérience professionnelle en 1971 par un poste de coopérant au service de presse de l’Ambassade de France à Tokyo. Il a également exercé des fonctions importantes au sein de la communauté d’affaires française au Japon, en étant, à deux reprises (d’abord de 1977 à 1979, puis de 1989 à 1990), vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie française au Japon.

dernière modification le 30/12/2015

haut de la page