Remise de l’Ordre national du Mérite à M. Luigi Colantuoni [ja]

M. Luigi Colantuoni, délégué général du groupe Total pour l’Asie du Nord-Est, a reçu le 6 mars 2015 les insignes d’Officier de l’Ordre national du Mérite des mains de M. Thierry Dana, Ambassadeur de France au Japon.

M. Luigi Colantuoni, délégué général du groupe Total pour l'Asie du Nord-Est
M. Luigi Colantuoni, délégué général du groupe Total pour l’Asie du Nord-Est
Ambassade de France au Japon
M. Luigi Colantuoni et M. l'Ambassadeur
M. Luigi Colantuoni et M. l’Ambassadeur
Ambassade de France au Japon
M. Luigi Colantuoni et M. l'Ambassadeur
M. Luigi Colantuoni et M. l’Ambassadeur
Ambassade de France au Japon

Né en Italie, M. Colantuoni est diplômé de l’Université de Naples. Après un début de carrière en Italie, il se rend en France pour y obtenir avec succès un MBA de l’INSEAD en 1985. Il se forge un profil très international tout au long de sa carrière dans divers pays étrangers, notamment en Autriche, en Allemagne, aux États-Unis et au Japon où il dirige pendant plusieurs années Atotech – aujourd’hui filiale de Total – à Yokohama. Après avoir travaillé quelques temps à Paris afin de mettre à profit son expertise en ingénierie chimique en tant que directeur associé de la Branche Chimie de Total, il retourne au Japon en tant que représentant en chef pour l’Asie du Nord-Est au sein de la branche de Total à Tokyo.

Au poste de représentant de la région Asie pour Total, M. Colantuoni s’est consacré au développement d’une relation de profonde confiance entre Total et Inpex. Celle-ci prospère grâce au projet Ichthys (projet de gaz naturel liquéfié) en Australie, commun aux deux entreprises et dont la participation s’élève à 24 % pour Total et à 76 % pour Inpex, et dont l’exploitation devrait débuter en 2016.

Membre du conseil d’administrations de la Chambre de commerce et d’industrie française du Japon et conseiller du commerce extérieur de la France, M. Colantuoni a toujours fait preuve de dynamisme et de disponibilité pour aider au rapprochement de la France et du Japon. Il est également membre à part entière du comité de soutien du Fonds de dotation pour la Fonds pour la fondation franco-japonaise du château de Fère, qui a permis le financement du projet communautaire de « Maison du Cœur » à Ishinomaki, zone durement frappée par la catastrophe du 11 mars 2011.

dernière modification le 30/12/2015

haut de la page