Remise de l’Ordre des Arts et des Lettres à M. Isao Takahata [ja]

M. Isao Takahata, réalisateur de films d’animation et grand ami de la France, a reçu le 7 avril 2015, les insignes d’officier dans l’ordre des Arts et des Lettres des mains de M. Thierry Dana, ambassadeur de France au Japon.

MM. Isao Takahata et Thierry Dana, ambassadeur de France
MM. Isao Takahata et Thierry Dana, ambassadeur de France
Ambassade de France au Japon
M. Isao Takakata, réalisateur de films d'animation
M. Isao Takakata, réalisateur de films d’animation
Ambassade de France au Japon
MM. Isao Takahata et Thierry Dana, ambassadeur de France
MM. Isao Takahata et Thierry Dana, ambassadeur de France
Ambassade de France au Japon
M. Isao Takahata, entouré de journalistes
M. Isao Takahata, entouré de journalistes
Ambassade de France au Japon

Né en 1935, il passe une partie de sa jeunesse dans la région d’Okayama dans l’ouest du Japon.

Reçu aux examens d’entrée de l’Université de Tokyo en 1954, il y étudie la littérature française. C’est là qu’il rencontre l’œuvre de Jacques Prévert, qui aura sur lui une influence décisive.

La projection à Tokyo du chef-d’œuvre d’animation de Paul Grimault et Jacques Prévert : La Bergère et le Ramoneur (qui devient plus tard Le Roi et l’oiseau), le conduit vers le cinéma d’animation. Il travaille pour de grands studios dont Toei, avant de fonder en 1985 le célèbre studio Ghibli avec Hayao Miyazaki.

À travers son œuvre, Isao Takahata, participe au renouveau du dessin animé des années 60 à nos jours et la France n’a de cesse de célébrer à chaque occasion son travail.

En 2008, l’Abbaye Royale de Fontevraud organise une grande exposition "Mondes et merveilles du dessin animé" à travers laquelle elle met en évidence la filiation artistique, entre Paul Grimault, Hayao Miyazaki et Isao Takahata.

En 2011, le Musée de la Tapisserie de Bayeux présente une exposition inspirée de l’ouvrage d’Isao Takahata sur les rouleaux peints japonais.

En 2014, il reçoit le Cristal d’honneur pour l’ensemble de son œuvre au Festival international du Film d’animation d’Annecy.

En outre, il est aussi un fidèle et actif promoteur au Japon du cinéma d’animation français en distribuant tous les films de Michel Ocelot, ainsi que l’étonnant Triplette de Belleville de Sylvain Chomet.

À lire dans la presse :

dernière modification le 30/12/2015

haut de la page