« Réduire nos émissions de gaz à effet de serre est avant tout positif pour nos économies » [ja]

Le 21 avril dernier, l’Ambassadeur Thierry Dana a participé à un séminaire, organisé conjointement avec la délégation de l’Union Européenne et plusieurs États membres. Il a débattu, devant plus de 130 participants de haut niveau, des défis politiques et économiques posés par le changement climatique.

Photos by MS, EU, 2015
Photos by MS, EU, 2015
Photos by MS, EU, 2015
Photos by MS, EU, 2015
Photos by MS, EU, 2015
Photos by MS, EU, 2015
Photos by MS, EU, 2015
Photos by MS, EU, 2015

Après une introduction de l’ambassadeur de l’Union Européenne, soulignant la gravités des enjeux et les bienfaits environnementaux et économiques de la politique européenne de lutte contre le changement climatique, cinq ambassadeurs européens (France, Danemark, Suède, Allemagne et Royaume-Uni) ont témoigné de la diversité des politiques mise en œuvre dans l’Union pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (en particulier de la diversité des choix énergétiques) et du soutien des milieux économiques et de la société civile au processus de transition vers un modèle de société sobre en carbone. L’Ambassadeur Thierry Dana est également intervenu sur les objectifs de la Conférence Paris Climat 2015 (COP 21) et sur le rôle spécifique de la France en tant que présidente de la conférence.

Un deuxième panel de représentants d’entreprises européennes et japonaises (Nissan, Ricoh, Unilever, Shell) a ensuite débattu de l’irréversibilité du processus de transition énergétique en cours, et des bénéfices économiques de leurs stratégies d’innovation et de réduction des émissions de GES. Il est apparu que le Japon pouvait devenir un partenaire clé des entreprises européennes en matière d’innovation, et réciproquement.

Au moment où le Japon s’interroge encore sur le niveau et le contenu de sa contribution pour la COP 21, ce séminaire était une occasion unique de mieux appréhender la solidité de l’engagement de l’Union Européenne et de ses États membres à lutter contre le changement climatique, et de leur conviction qu’une action résolue pour le climat est non seulement bonne pour notre environnement mais également dans l’intérêt de nos entreprises et de nos économies.

Plus d’information disponible sur le site de la délégation européenne au Japon.

dernière modification le 19/05/2015

haut de la page