Yémen - Plan de paix et situation sur le terrain [ja]

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (31 octobre 2016)

La France exprime sa vive préoccupation face au rejet par les parties au conflit du plan de paix proposé par l’envoyé spécial des Nations unies pour le Yémen, Ismaïl Ould Cheikh Ahmed.

Les récents développements militaires, en particulier le tir d’un missile vers l’Arabie Saoudite et les frappes aériennes contre une prison d’Hodeïdah le 29 octobre qui ont fait plus de 60 victimes, sont inacceptables. Alors que les violences s’intensifient sur le terrain et que la situation humanitaire continue à se détériorer, il est urgent que les parties parviennent à s’entendre sur une solution de sortie de crise et qu’elles cessent immédiatement leurs attaques contre des civils, aussi bien que contre d’autres États.

La France appelle les parties à respecter leurs obligations internationales, en particulier le droit international humanitaire, et à coopérer pleinement avec l’envoyé spécial des Nations unies afin de parvenir rapidement à un cessez-le-feu respecté par tous et à une solution politique inclusive permettant une paix durable.

dernière modification le 01/11/2016

haut de la page