Nouvelle arche de confinement à Tchernobyl [ja]

JPEG

Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (29 novembre 2016)

L’installation de l’arche de confinement du réacteur accidenté de Tchernobyl constitue une étape majeure des travaux qui permettront la gestion du site en sécurité.

D’une ampleur sans précédent, cet ouvrage de 25 000 tonnes, mesurant 108 mètres de haut et 162 mètres de long, est réalisé par les entreprises Bouygues et Vinci au sein du consortium Novarka.

Des travaux doivent encore être menés jusqu’à la fin de l’année 2017 pour rendre l’installation opérationnelle et permettre le démantèlement de l’ancien sarcophage et la dépollution du site.

Les travaux sur le site de Tchernobyl sont financés par des fonds internationaux mis en place à l’initiative du G7 et administrés par la BERD. Avec une contribution de 178 millions d’euros, la France en est le deuxième pays donateur.

dernière modification le 30/11/2016

haut de la page