Mont blanc antillais [ja]

Le Mont blanc est un classique indémodable de la pâtisserie Antillaise. Ce gâteau saupoudré de coco blanc comme neige, parfumé légèrement au rhum, est généralement fabriqué pour les occasions en famille : fêtes d’anniversaire, mariage, baptême…

JPEG

Recette de Clémence Lucien, notre stagiaire

  • 1 génoise
  • 200 g de coco râpé
  • 2 jaunes d’œufs
  • 3 cas de sucre de canne
  • 1 cas de fécule de mais
  • 170 ml de lait de coco
  • 70 ml de lait entier
  • Essence du rhum, essence d’amende amère
  • Zestes d’orange confits
  • Biscuits doigts de dames

Préparer la crème pâtissière au coco

  1. Mélangez la fécule et la moitié du sucre de canne, versez le lait de coco et 2/3 de lait entier dans une casserole. Mettez au feu en température sans ébullition.
  2. Mélangez les jaunes d’œufs vigoureusement à l’autre moitié du sucre. Ajoutez le reste du lait entier en 2 fois.
  3. Une fois le lait chaud, versez-en une petite quantité sur le mélange de 2), et mélangez.
  4. Incorporez sur le feu et mélangez sans cesse jusqu’à épaississement de la crème. (à feu moyen, environ 5 min.)
  5. Une fois la texture de crème obtenue, sortez du feu et laissez refroidir. Incorporez les essences du rhum et d’amande amère (3 gouttes de chaque). Rajoutez 2 bonnes pincées de coco râpé et mélangez.

Monter le Mont blanc

  1. Coupez la génoise en deux dans leur épaisseur, garnissez de crème au coco et rassemblez les 2 morceaux.
  2. Enduisez le haut et les bords de crème au coco, puis saupoudrez de coco râpé. Tassez la noix de coco à l’aide de vos mains, afin qu’elle adhère correctement à la crème.
  3. Coupez les biscuit à la taille de votre mont blanc, enduisez-les de crème au coco et collez sur les bords.

Décorez-le avec zestes d’orange, et servez-le bien frais (mettez au frais 2-3 heures) !

dernière modification le 09/09/2016

haut de la page