Lutte contre les inégalités hommes-femmes : sortir de l’impasse [ja]

L’Ambassade de France/Institut français du Japon et la Maison franco-japonaise organisent en partenariat avec plusieurs institutions japonaises, aux mois de mai et juin 2015, plusieurs débats relatifs aux inégalités persistantes entre hommes et femmes, en France et au Japon, sur le marché du travail, dans la haute fonction publique et dans la politique. Ce cycle de débats constitue, après la venue de Thomas Piketty au Japon en janvier, la deuxième étape du cycle « Croissance et inégalités ».

Luttes contre les inégalités hommes-femmes - GIF

Dans son dernier classement sur l’inégalité entre les sexes (2013), établi pour 136 pays, le Forum économique mondial a classé le Japon au 105ème rang. Les femmes japonaises ne disposent ainsi que de 65% des ressources et opportunités qu’ont les hommes japonais.

Si une grande partie des écarts ont été comblés dans le domaine de l’éducation et de la santé, ils demeurent en revanche particulièrement importants dans la sphère politique (6% de représentation dans les structures décisionnelles) et sur le marché du travail, où les inégalités entre hommes et femmes dans l’accès à l’emploi se doublent d’inégalités dans la qualité des emplois occupés. [1]

Alors que les perspectives démographiques prévoient une diminution significative de la population active japonaise, dans un contexte de vieillissement accéléré de la population, ces chiffres ont encouragé le gouvernement japonais à faire de l’intégration croissante des femmes sur le marché du travail l’une des principales composantes de la troisième flèche de la stratégie de croissance présentée par le Premier Ministre Abe.

Comment imaginer des politiques publiques permettant tout à la fois de relancer la natalité et d’augmenter le taux d’emploi des femmes ? Quelles bonnes pratiques à l’endroit des hommes et des femmes, sur le marché du travail, pour concilier au mieux vie professionnelle et vie privée ? Comment comprendre les facteurs socioculturels qui favorisent ces inégalités, et notamment les mécanismes d’autocensure, de l’enseignement secondaire à la prise de responsabilités dans l’entreprise et dans l’administration ? Quels dispositifs publics peuvent être mis en œuvre pour promouvoir activement la place des femmes dans la politique et la haute fonction publique ?

Ce cycle de débats se déroulera à Tokyo et à Kyoto, du 9 mai au 5 juin 2015. Il est organisé en partenariat avec les Université de Kyoto et l’Université Sophia (Tokyo), les quotidiens Yomiuri et Sankei, la société Art Corporation et l’entreprise Axa.

■■■

Samedi 9 mai 2015 – 15h30 – Université de Kyoto
Les inégalités hommes-femmes sur le marché du travail : comment sortir de l’impasse ?

Introduction par Mme Kayo Inaba, vice-présidente de l’Université de Kyoto

Débat modéré par Mme Tomoko Takemura journaliste au quotidien Yomiuri

Mme Danielle Bousquet, présidente du Haut Conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes
Mme Françoise Milewski, économiste, coresponsable du Programme de Recherche et d’Enseignement des Savoirs sur le Genre (OFCE)
M. Toshiaki Tachibanaki, économiste, Université de Kyoto
Mme Sayaka Osakabe, fondatrice de l’ONG Matahara Net
M. Takahiro Ogasawara, Axa Life Japan

Synthèse : Mme Mika Yokoyama, professeur à l’Université de Kyoto

* Entrée libre dans la limite des places disponibles.

■■■

Mardi 26 mai 2015 – 18h30
Auditorium de la Maison franco-japonaise - Pourquoi encore vivre à deux ? Attentes, nouveaux modèles, espoirs déçus en France et au Japon}

M. François de Singly, sociologue, professeur à l’Université Paris Descartes
M. Masahiro Yamada, sociologue, professeur à l’Université Chûô.

* Entrée libre, inscription sur le site de la Maison franco-japonaise.

■■■

Jeudi 28 mai 2015 – Institut français du Kansai (Kyoto)
Choisissez tout ! : Femmes et leadership, regards croisés franco-japonais sur le rôle des universités

Mme Nathalie Loiseau, directrice de l’École Nationale d’Administration
M. Kimio Ito, professeur à l’Université de Kyoto, président de la Commission de lutte contre les inégalités hommes / femmes auprès des mairies de Kyoto, Shiga et Osaka

Modération par Mme Nobuko Ishino, journaliste au journal Sankei

* Entrée libre dans la limite des places disponibles.

■■■

Vendredi 29 mai 2015 – 17h30 - Université Sophia (Tokyo)
Promouvoir la place des femmes dans la politique et la haute fonction publique : faut-il en passer par les quotas ?
(lien en japonais)

Mme Nathalie Loiseau, directrice de l’École Nationale d’Administration
Mme Mari Miura, sociologue, professeure à l’Université de Sophia
M. Rokurô Tabuchi, sociologue, professeur à l’Université de Sophia
Mme Rui Matsukawa , Directrice de la Gender Mainstream Division, Ministry Of Foreign Affairs

Modération par M. Eichi Taguchi, journaliste du quotidien Yomiuri

* Entrée libre dans la limite des places disponibles.

■■■

Vendredi 5 juin 2015 - 18h30 – Auditorium de la Maison franco-japonaise
Évolutions de la sexualité, genre, égalité

M. Michel Bozon, sociologue, Institut National d’Études Démographiques.
M. Shûichi Kato, sociologue, professeur à l’Université Meiji.

* Entrée libre dans la limite des places disponibles.

[1Le taux d’emploi des femmes au Japon est de 63%, contre 85% pour les hommes. 35% des femmes actives japonaises ont un emploi à temps partiel, contre 10% pour les hommes.

dernière modification le 29/05/2015

haut de la page