Le professeur Alain Fischer reçoit le Japan Prize [ja]

Professeur au Collège de France et directeur de l’institut Imagine de l’hôpital Necker pour enfants malades, le professeur Alain Fischer a reçu le 23 avril le Japan Prize 2015 dans la catégorie des « sciences médicales et médicinales » pour ses recherches sur la thérapie génique et ses applications cliniques, en présence de leurs Majestés l’Empereur Akihito et l’Impératrice Michiko.

Le professeur Alain Fischer
Le professeur Alain Fischer
The Japan Prize Foundation
Leurs Majestés l'Empereur Akihito et l'Impératrice Michiko félicitent les lauréats
Leurs Majestés l’Empereur Akihito et l’Impératrice Michiko félicitent les lauréats
The Japan Prize Foundation

Le Japan Prize récompense des scientifiques et chercheurs pour leur contribution importante aux progrès de la science et de la technologie, quel que soit leur pays d’origine. Deux thèmes d’actualité sont choisis chaque année, l’un en « Physique, Chimie et Ingénierie » et l’autre en « Sciences de la vie, Agriculture et Médecine ». Ce prix, assorti d’un certificat de mérite, d’une médaille et d’une récompense de 50 millions de yens offerte par la fondation du Japan Prize, a été décerné à Alain Fischer conjointement avec le docteur Theodore Friedmann, généticien américain et un pionnier dans ce domaine depuis les années 1970.

Le professeur Alain Fischer s’est particulièrement illustré dans le domaine choisi cette année dans la deuxième catégorie, à savoir les « sciences médicales et médicinales », car il a été le premier au monde à appliquer cliniquement la thérapie génique et à prouver son efficacité. Il a notamment réussi en 1999 à faire produire de manière continue des lymphocytes fonctionnels à des enfants nés avec une déficience immunitaire, les « bébés bulle », en leur injectant des cellules souches hématopoïétiques génétiquement modifiées par des facteurs viraux.

Le professeur Fischer est le cinquième français à recevoir le Japan Prize depuis sa création en 1985. Parmi les quatre autres, le Dr. Luc Montagnier (1988) et le Pr. Albert Fert (2007) ont reçu le prix Nobel par la suite.

dernière modification le 12/05/2015

haut de la page