L’homme de Hus, de Camille Boitel [ja]

Il y a deux ans, Camille Boitel participait pour la première fois au TACT / FESTIVAL 2014 avec « l’Immédiat ». Il revient cette année au Japon avec une reprise de « L’homme de Hus », spectacle qui le révéla au grand public en France en 2003.

Théâtre de gestes et d’objets, déséquilibrisme, pantomime
Création 2003 – reprise 2015

JPEG - 249.1 ko
L’homme de Hus, de Camille Boitel
© Olivier Chambrial

Dans la salle, assis, on balance d’avant en arrière. L’homme de Hus est un jeu de distances. Sur la scène, un combat étrange est en cours.
Les images, les rythmes, les sensations, nous font tour à tour éclater de rire, ouvrir de grands yeux, remuer la tête bouche bée, retenir le siège en sursautant, sourire doucement, souffler chaud…

L’homme de Hus est une aventure risquée, autant pour le spectateur qui produit la tension poétique, que pour celui sur scène qui s’acharne à l’absurdité, coincé, plaqué, attaqué par toutes sortes d’objets et de machines.
Dans L’homme de Hus, la parole qui survient est drolatique, elle surgit du corps, elle éclate.

L’œuvre est massive, les images en sont toujours archaïques et puissantes, la poétique ouverte aux sensations.
Celui qui ne peut plus se taire ni ne peut parler, ce corps ouvert, suspendu, désespéré et libre, virtuose et fragile, est ici en jeu avec la représentation, comme questionnement et comme jubilation.

Représentations au Tokyo Metropolitan Theatre :

  • vendredi 30 septembre à 19h
  • samedi 1er octobre à 15h
  • dimanche 2 octobre à 15h

Pour plus d’informations : Tokyo Metropolitan Theatre (en japonais)

dernière modification le 13/09/2016

haut de la page