Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines [ja]

À l’occasion de la Journée internationale de la tolérance zéro à l’égard des mutilations génitales féminines le 6 février, la France appelle la communauté internationale à renforcer son action afin de mettre fin à ces pratiques barbares.

Aujourd’hui encore, plus de 125 millions de femmes vivent mutilées et on estime que 3 millions de filles y sont soumises chaque année.

La France est mobilisée dans les enceintes internationales pour défendre les droits des femmes et des filles. Depuis 2006, elle présente avec les Pays-Bas des résolutions sur l’intensification des efforts en vue d’éliminer toutes les formes de violences à l’égard des femmes.

Depuis 2012 et le lancement de l’initiative du G7 en faveur de la santé maternelle et infantile dans les pays, la France appuie également, à travers ONU Femmes et le fonds des Nations unies pour la population, la prévention et la prise en charge des femmes victimes de violences basées sur le genre.

Source : Déclaration du porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (6 février 2016)

dernière modification le 09/02/2016

haut de la page