Jean-Yves Le Gall, président du CNES, a reçu l’Ordre du Soleil levant, étoile d’or et d’argent [ja]

Jean-Yves Le Gall, président du CNES, a reçu du Premier ministre du Japon, Shinzo Abe, le vendredi 8 mai à Tokyo, l’Ordre du Soleil levant, étoile d’or et d’argent. Il a été ensuite reçu en audience par l’Empereur du Japon, Sa Majesté Akihito.

JPEG - 91.6 ko
Jean-Yves Le Gall, président du CNES

L’Ordre du Soleil levant, étoile d’or et d’argent est l’une des plus hautes distinctions du Japon. Elle fut créée en 1875 par l’Empereur Meiji pour récompenser des mérites exceptionnels, civils ou militaires et rares sont les non Japonais qui reçoivent cette distinction.

Depuis près de 30 ans, Jean-Yves Le Gall entretient une relation privilégiée avec le Japon, à titre professionnel dans le cadre des différentes fonctions qu’il a exercées mais aussi à titre privé, pour la qualité et la grande diversité de la culture nipponne. Il a effectué son premier voyage au Japon en 1986, peu après avoir intégré la Direction générale de l’Industrie, où il avait notamment la charge des relations avec l’industrie spatiale.

En 1996, alors directeur général adjoint du CNES, il fut l’investigateur du premier accord de coopération entre le CNES et la NASDA, précurseur de l’actuelle JAXA, l’agence spatiale japonaise. Dans les différentes fonctions qu’il a occupées par la suite, il est parvenu à établir un partenariat privilégié avec le Japon, notamment dans le domaine des lanceurs puisqu’une partie très importante des satellites commerciaux japonais sont lancés par des lanceurs Ariane. Depuis sa nomination comme président du CNES, il a multiplié les échanges avec la JAXA, contribuant à renforcer notablement la coopération entre la France et le Japon.

Jean-Yves Le Gall a par ailleurs co-présidé pendant quatre ans, avec Hiromasa Yonekura, président du Keidanren, l’EU-Japan Business Round Table (EJBRT), jouant à ce titre un rôle majeur dans le développement du commerce et de la coopération industrielle entre l’Europe et le Japon. Il est depuis 2012, président du Conseil des chefs d’entreprises France-Japon au sein de Medef International.

À sa sortie du Palais impérial, Jean-Yves Le Gall a déclaré : « Je suis particulièrement honoré et ému d’avoir reçu cette très haute distinction des mains du Premier ministre du Japon et d’avoir pu ensuite rencontrer Sa Majesté l’Empereur Akihito. Je vois ce très grand honneur comme la reconnaissance de l’excellence des relations entre la France et le Japon, que nous avons développées avec un succès remarquable dans le domaine spatial depuis 30 ans. »

dernière modification le 12/05/2015

haut de la page