Îles et changement climatique : réduire la dépendance énergétique [ja]

L’Ambassade de France / Institut français du Japon organise le 22 octobre 2015, en partenariat avec l’Okinawa Institute of Science and Technology Graduate University, un débat sur le thème « les îles et le changement climatique : vers l’autonomie énergétique ? ».

Îles et changement climatique - JPEG

Dernier débat d’idées franco-japonais sur les questions environnementales et énergétiques avant la conférence climat de Paris (COP21) en décembre, ce débat s’inscrit dans le cadre de l’année franco-japonaise de l’innovation. Il bénéficie du soutien de l’Institut français et a reçu le parrainage de la préfecture d’Okinawa.

Fait méconnu par beaucoup au Japon, la France dispose d’un important territoire insulaire. Avec près de 1200 îles et îlots sur ses pourtours métropolitains - dont la Corse, 4ème île de Méditerranée en superficie - et des départements et territoires d’Outre-mer présents dans les océans Indien, Atlantique et Pacifique, la France est le pays qui possède les espaces insulaires les plus variés de l’Union Européenne. Elle est à ce titre particulièrement engagée dans la recherche de solutions visant à réduire la dépendance énergétique des îles.

Les espaces insulaires constituent de fait un terrain privilégié pour la recherche de l’autonomie énergétique. Disposant d’un accès moins aisé aux réseaux de distribution d’électricité et plus dépendantes des importations coûteuses en fioul que les espaces métropolitains, les îles sont toutes confrontées aux enjeux de sécurité énergétique. La prise de conscience, au sein de la population, des défis de la transition écologique y est enfin plus importante qu’ailleurs, notamment parce que, comme le rappelle Nicolas Hulot, Président de la Fondation pour la nature et l’homme et envoyé spécial du Président de la République française pour la protection de la planète, « dans les îles, chacun a conscience des limites physiques de son territoire ».

Plusieurs îles se sont d’ores et déjà engagées dans un processus de recherche d’une autonomie énergétique partielle ou totale. L’île française de la Réunion, dans l’océan Indien, grâce à de nombreuses innovations parmi lesquelles l’usage des énergies marines renouvelables, ou l’île coréenne de Jeju, qui vise un objectif zéro carbone grâce à un mix énergétique constitué d’énergie marine, éolienne et solaire appuyés par des réseaux électriques intelligents, ont ainsi développé des politiques ambitieuses en ce sens.

Comment assurer l’autosuffisance énergétique des espaces insulaires ? Quelles innovations, en France et au Japon ? Quelles opportunités pour l’économie locale ? Ces questions seront débattues dans le cadre d’un échange associant M. Jean Ballandras, fédérateur énergies renouvelables pour le ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius, et représentant de la société Akuo Energy, M. Philippe Beutin, expert indépendant, ancien directeur régional de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME) pour la Réunion et Mayotte, M. Tsumoru Shintake, professeur d’Université spécialiste des énergies marines renouvelables à l’Okinawa Institute of Science and Technology (OIST), M. Hiroaki Kitano, directeur du Sony Computer Lab, et M. Fuminori Nakamoto, directeur du département en charge des affaires insulaires au sein de la société Okinawa Electric Power Company. La modération sera assurée par M. Hitoshi Fukuhara, rédacteur en chef adjoint du Ryuku Shinpô.

Après le Forum sur la transition écologique du 18 mai 2015 et le débat sur la ville à énergie positive du 14 septembre 2015 à l’Université de Sophia, il s’agit du dernier débat d’idées franco-japonais sur les questions environnementales et énergétiques avant la COP21. Premier débat d’idées organisé à Okinawa par l’Institut français du Japon, dont l’activité embrasse l’ensemble du territoire japonais, cet événement participe d’un renforcement des échanges intellectuels et de la coopération économique et scientifique entre la France et le Japon sur les enjeux du développement durable et les défis posés par la transition énergétique.

En espérant vous accueillir nombreux !

Vincent Mano
Responsable du pôle débat d’idées de l’IFJ
Francine Meoule
Directrice de l’IFJ - Kyushu

 
 
 

□□□

Lieu : Okinawa Institute of Science and Technology Graduate University(salle B250)
Date / horaire : 22 octobre 2015, de 15h à 17h
Réservation en ligne : Institut français du Japon-Kyushu

Réservation de navette : OIST(26 places maximum)

Programme (pdf)

dernière modification le 22/10/2015

haut de la page