Françoise Barré-Sinoussi en visite au Japon : une inspiration pour les futures générations de chercheurs [ja]

Françoise Barré-Sinoussi, chercheuse française et prix Nobel de médecine ou physiologie en 2008 pour sa découverte du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) était au Japon du 7 au 9 novembre dans le cadre du Nobel Prize Inspiration Initiative.

Dans ce programme visant à promouvoir les carrières scientifiques auprès des étudiants et jeunes chercheurs dont l’entreprise pharmaceutique AstraZeneca est le mécène, elle a donné deux conférences auprès de jeunes chercheurs, à l’université de Tokyo et à l’université de Kyoto et a participé lundi 7 novembre à une rencontre à l’ambassade avec des étudiants du Lycée Français International de Tokyo.

Après avoir découvert le virus de l’immunodéficience humaine (VIH) en 1983, Françoise Barré-Sinoussi, qui continue de se battre contre cette maladie dont près de 37 millions de personnes sont encore infectées, a aussi à cœur de promouvoir les carrières scientifiques auprès des jeunes et la place des femmes dans les sciences.

Cette Pasteurienne fait partie des rares femmes à avoir obtenu un prix Nobel dans le domaine scientifique. En France, seulement 2 autres femmes ont obtenu la prestigieuse récompense, Marie Curie, prix Nobel de physique en 1903 et de chimie en 1911, et Irène Joliot-Curie, prix Nobel de chimie en 1935. Au Japon, les femmes n’ont occupé que 14,7% des postes de chercheurs et à peine 23,2% des postes de professeurs à l’université en 2015.

De gauche à droite : Dr Yukiko Gotoh, Mme Kaori Iida, modérateur, Pr Françoise Barré-Sinoussi, Dr Yukiko Onishi et Dr Junko Sato lors de la conférence à l'Université de Tokyo.
De gauche à droite : Dr Yukiko Gotoh, Mme Kaori Iida, modérateur, Pr Françoise Barré-Sinoussi, Dr Yukiko Onishi et Dr Junko Sato lors de la conférence à l’Université de Tokyo.
De gauche à droite : Pr Françoise Barré-Sinoussi, Jacques Maleval, conseiller pour la science et la technologie à l'Ambassade, Jean-Sébastien Bukowiecki et Johann Helminger, professeurs du LFIT.
De gauche à droite : Pr Françoise Barré-Sinoussi, Jacques Maleval, conseiller pour la science et la technologie à l’Ambassade, Jean-Sébastien Bukowiecki et Johann Helminger, professeurs du LFIT.
Un élève de classe scientifique du LFIT en plein échange avec le Pr Barré-Sinoussi.
Un élève de classe scientifique du LFIT en plein échange avec le Pr Barré-Sinoussi.
Le Pr Barré-Sinoussi répond aux questions des étudiants de première et terminale scientifiques du LFIT.
Le Pr Barré-Sinoussi répond aux questions des étudiants de première et terminale scientifiques du LFIT.
Le Pr Barré-Sinoussi entouré des étudiants et des professeurs du LFIT.
Le Pr Barré-Sinoussi entouré des étudiants et des professeurs du LFIT.

 
Lors de conférences à l’université de Tokyo et à l’université de Kyoto, Françoise Barré-Sinoussi est revenu sur ses premières années de recherches, avec la découverte du VIH, puis, elle a insisté sur l’apport de la recherche fondamentale sans laquelle le développement des traitements actuels et à venir ne serait pas possible. Enfin, pour encourager les étudiants à lutter contre les dogmes qui persistent parfois en science, elle a évoqué l’exemple en 1981 d’un meeting scientifique qui fut décisif pour l’orientation de la recherche sur le VIH.

La veille, dans un échange riche d’anecdotes et d’expériences personnelles avec une cinquantaine d’élèves de première et terminale scientifiques du Lycée Français International de Tokyo reçus à l’ambassade de France, elle est revenu sur sa carrière, les moteurs de sa motivation, d’abord le contact avec les patients, la passion pour la recherche et puis cette nécessité d’apporter aux autres.

Tout en rappelant que la lutte contre le VIH n’est pas terminée et que la prévention demeure encore la première arme contre la propagation du virus, Françoise Barré-Sinoussi a soulevé également le risque grandissant que représente l’émergence des autres maladies infectieuses.

Une visite qui aura probablement suscité plusieurs vocations parmi les étudiants.

Pour en savoir plus sur le Nobel Prize Inspiration Initiative

Contact : Thibaut Dutruel, service science et technologie de l’Ambassade (ch.mission.sdv [at] ambafrance-jp.org)

* Merci de remplacer [at] par @ avant d’envoyer votre message.

dernière modification le 11/11/2016

haut de la page