Evénement scientifique franco-japonais sur l’apprentissage profond et l’intelligence artificielle [ja]

Le Service pour la science et la technologie de l’Ambassade de France au Japon a organisé un événement de 3 jours, les 11, 12 et 13 octobre sur l’apprentissage profond (deep learning) et l’intelligence artificielle.

 
Les derniers développements en machine learning et deep learning, révolutionnent le domaine de l’intelligence artificielle et ouvrent la voie à de nouvelles applications ayant un impact sociétal fort, comme l’usine du futur, les voitures autonomes, la traduction automatique, ou encore les assistants intelligents permettant d’interagir avec les humains et les outils d’aide à la décision.

Récemment, les États-Unis, la Chine et le Japon ont annoncé des investissements massifs dans ce domaine, émanant à la fois des gouvernements et des entreprises privées.

Dans ce contexte, le Service pour la science et la technologie de l’Ambassade de France, l’Université de Tokyo (Policy Alternatives Research Institute), Elsevier et le CEA Tech ont organisé un événement de 3 jours, les 11, 12 et 13 octobre sur l’intelligence artificielle et le deep learning, composé d’un symposium et d’un programme de visites, dont celle des nouveaux centres d’intelligence artificielle du MEXT (mis en œuvre par le RIKEN) et du METI (mis en œuvre par l’AIST), celle du Policy Alternative Research Institute de l’Université de Tokyo (PARI) ainsi que du Laboratoire franco-japonais d’informatique (le JFLI, réunissant l’Université de Tokyo, l’Université Keio, le NII côté japonais, le CNRS, Inria et l’Université Pierre et Marie Curie côté français).

Le symposium a réuni le 12 octobre à l’Université de Tokyo des chercheurs français et japonais du meilleur niveau mondial, dans le domaine du deep learning et du machine learning, qu’ils soient issus d’institutions de recherche publique ou d’entreprises. Il a mis en valeur la qualité de la collaboration existante entre la France et le Japon ainsi que l’existence d’un cadre favorable pour la renforcer (programmes de financements, possibilités d’échanges via le JFLI) et a fait émerger plusieurs thèmes à fort potentiel pour la coopération, tels que l’apprentissage par renforcement ou la question de l’accès et de l’utilisation efficace des données d’apprentissage. Les chercheurs présents ont manifesté une forte volonté d’explorer ces axes prometteurs et de développer la collaboration sur le long terme. Pour entretenir cet élan, l’ambassade de France au Japon mettra en place une initiative franco-japonaise sur le sujet.

Cet évènement a été organisé dans le cadre de “l’année franco-japonaise de l’innovation”, lancée le 5 octobre dernier par les premiers ministres Valls et Abe, avec en particulier pour objectif de promouvoir les partenariats public-privés avec une attention particulière sur les sujets à fort impact en termes d’innovation.

dernière modification le 21/10/2016

haut de la page