Escale de la frégate Vendémiaire à Yokosuka à l’occasion de la revue navale [ja]

La frégate de surveillance Vendémiaire, affectée aux forces françaises de Nouvelle-Calédonie dont l’état-major se situe à Nouméa, fait escale dans le port de Yokosuka du 14 au 20 octobre 2015.

Escale de la frégate Vendémiaire à Yokosuka - JPEG

C’est l’occasion pour le capitaine de frégate Lopez, son commandant, et son équipage, composé d’une centaine de marins, de contribuer aux célébrations du 150ème anniversaire de la fondation du port et de participer à la revue navale, organisée tous les trois ans par les forces maritimes d’autodéfense, et qui se tiendra cette année le 18 octobre dans la baie de Sagami.

Au-delà des navires de la flotte japonaise et de ceux de la 7ème flotte américaine qui stationnent ordinairement à Yokosuka, c’est aussi pour le Vendémiaire l’occasion de côtoyer une frégate australienne, le HMAS Stuart, une frégate indienne, l’INS Sahyadri ainsi qu’une frégate coréenne, le ROKS Dae Jo Yeong, venues spécialement pour la circonstance.

L’escale officielle d’un bâtiment de la marine nationale à Yokosuka illustre l’intérêt et la présence de la France en Asie-Pacifique au travers de nos territoires et communautés d’outre-mer ainsi que des commandements de nos forces militaires interarmées qui y sont stationnées [1].

Elle permet en outre de marquer un anniversaire exceptionnel alors que les fondations de l’usine sidérurgique de Yokosuka, qui devint le premier grand arsenal japonais, furent posées par François-Léonce Verny en 1865. Cet ingénieur du génie maritime et polytechnicien français s’appliqua à la modernisation des infrastructures et à la transmission des savoir-faire et de la langue française jusqu’en 1876, traversant l’histoire du Japon de la fin du Shogunat jusqu’à la restauration de Meiji. Dans ce contexte, les autorités japonaises ont tenu à ce que le Vendémiaire puisse s’amarrer, durant son escale, au quai le plus proche du parc et du musée « Verny » édifiés en l’honneur de celui qui a contribué à façonner le caractère et le devenir de la ville.

Le 18 octobre, le Vendémiaire et les frégates étrangères invitées, participeront aux côtés de la quasi-totalité des unités de la flotte d’autodéfense à la revue navale qui constituera un des temps forts des célébrations.

Cent-cinquante ans après, la création de l’arsenal de Yokosuka constitue un des symboles de la relation franco-japonaise naissante. Dans le même temps, la célébration de cet anniversaire fait résonner l’actualité du développement de la relation bilatérale au lendemain de la visite du Premier ministre au Japon et un peu plus de six mois après la rencontre, à Tokyo, des ministres de la Défense et des Affaires étrangères en format 2+2 qui a fixé les objectifs de la coopération pour les années à venir.

Revue navale

Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale
Revue navale

 

dernière modification le 27/10/2015

haut de la page