Dîner « Gastronomie française » - Allocution de M. Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères et du développement international [ja]

Tokyo, 14 mars 2015

Nous sommes réunis grâce à vous pour une soirée d’amitié autour de la gastronomie française. Un immense spécialiste de la gastronomie, Brillat-Savarin, a écrit la chose suivante : « la destinée des nations dépend de la manière dont elles se nourrissent ». Auguste Escoffier, qui était le plus fameux cuisinier français de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle, a écrit que « l’art de la cuisine est l’une des formes les plus élaborées de la diplomatie ». C’est ce qui explique l’initiative de ce soir. Je suis accompagné de mon collègue et ami le ministre français de la défense et entouré de chefs tellement étoilés qu’il y a une pluie d’étoiles qui descend du plafond.

Tous les Japonais qui sont ici aiment la France, tous les Français qui sont ici aiment le Japon. Il n’y a pas de meilleure manière d’aimer la France et le Japon qu’en aimant la gastronomie française et la gastronomie japonaise. C’est d’ailleurs un des points qui rapprochent les civilisations française et japonaise. Je pense que les grandes civilisations ont des grandes cuisines, ou plutôt qu’il ne peut pas y avoir de grande cuisine s’il n’y a pas de grande civilisation. Quand je compare le Japon à la France, il y a le même souci d’exactitude, la même recherche d’excellence et la même créativité. Mon voisin et ami, M. Nishimuro, nous a expliqué tout à l’heure que sa vie avait été marquée par le vendredi 13. Il lui est toujours arrivé de bonnes choses le vendredi 13. Aujourd’hui, nous sommes le samedi 14, il va donc nous arriver de bonnes choses.

Dans quelques jours, ce sera à travers le monde entier que la gastronomie française sera honorée. Nous avons en effet décidé de lancer une opération où 1 500 restaurants du monde entier vont servir la cuisine française. Ce sera le cas en particulier au Japon, mais nous avons voulu ce soir prendre un peu d’avance.

Ce soir, ce sont des chefs français qui cuisinent, mais il y a beaucoup de chefs japonais qui cuisinent français, et il y a des chefs japonais extraordinaires, en premier lieu M. Murata.

C’est donc une soirée d’amitié entre le Japon et la France autour de la gastronomie. Je pense qu’il n’y a pas de meilleure façon d’avoir une soirée d’amitié qu’en goûtant de délicieux plats et en dégustant du bon vin. À propos du vin et du champagne, je terminerai d’ailleurs par deux citations. La première est de Victor Hugo qui a écrit que « Dieu n’a fait que l’eau, mais l’homme a fait le vin ». Je citerai aussi Winston Churchill qui, visitant des soldats, avait dit ceci : « n’oubliez pas, messieurs, que vous ne vous battez pas seulement pour la France, vous vous battez également pour le champagne ».

C’est autour d’un bon repas qu’on célèbre le mieux l’amitié. Merci à nos chefs qui reviendront nous saluer avec leurs aides à la fin du repas. Nous leur dirons combien nous avons apprécié ce qu’ils nous ont proposé.

Je lève mon verre à la gastronomie française et japonaise et à l’amitié entre le Japon et la France. Kanpai.

Dîner « Gastronomie française » (14.03.2015)
Dîner « Gastronomie française » (14.03.2015)
Ken Katsurayama
Dîner « Gastronomie française » (14.03.2015)
Dîner « Gastronomie française » (14.03.2015)
Ken Katsurayama
Dîner « Gastronomie française » (14.03.2015)
Dîner « Gastronomie française » (14.03.2015)
Ken Katsurayama

dernière modification le 17/03/2015

haut de la page