Deux japonais et un américain d’origine japonaise distingués par le Prix Nobel de physique

Les chercheurs japonais Isamu Akasaki, Hiroshi Amano et l’américain d’origine japonaise Shuji Nakamura ont été distingués par le prix Nobel de physique pour l’invention des LED bleues.

JPEG

Le 7 octobre dernier, Isamu Akasaki, professeur à l’université de Meijo, Hiroshi Amano, professeur à l’université de Nagoya, et Shuji Nakamura, professeur à l’université de Californie à Santa Barbara, ont été désignés par le comité Nobel comme lauréats du prix Nobel de physique pour leur découverte des diodes électroluminescentes (LED) bleues.

La première LED bleue a été mise au point en 1992 et a constitué une véritable révolution scientifique dans l’éclairage, en réduisant la consommation énergétique ainsi que le coût de l’éclairage et, cela, de manière plus respectueuse de l’environnement. Cette invention possède par ailleurs des impacts forts dans des domaines variés tels que les communications, l’énergie, l’environnement, les sciences de la vie et le secteur de la santé.

Le chercheur Hiroshi Amano a appris la nouvelle en arrivant à l’aéroport de Lyon sur son chemin pour Minatec, centre des Micro-Nanotechnologies de Grenoble. Le professeur est en effet conseiller scientifique de Aledia, une start-up hébergée par Minatec, à laquelle il apporte des conseils techniques pour le développement des LED basées sur une technologie de rupture du CEA-LETI.

Cette collaboration est une belle illustration de l’excellence scientifique de la collaboration franco-japonaise et la capacité à la valoriser en innovation au bénéfice de la société.

dernière modification le 23/02/2016

haut de la page