Déplacement au Japon de la ministre des Affaires sociales et de la Santé [ja]

Mme Marisol Touraine s’est rendue au Japon du 8 au 13 septembre pour effectuer une visite bilatérale et participer au G7 santé de Kobe.

Mme Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, a effectué un déplacement au Japon du 8 au 13 septembre. Elle a participé à cette occasion aux travaux de la réunion ministérielle Santé du G7, organisée par la présidence japonaise dans la ville de Kobe, où elle a abordé notamment la question du financement des médicaments innovants.

Elle s’est également rendue à Tokyo où elle a eu des entretiens de travail avec son homologue japonais M. Yasuhisa Shiozaki, ministre de la Santé, ainsi qu’avec des personnalités phares du monde de la santé et les acteurs économiques français du secteur. Elle a par ailleurs été reçue par Mme Yuriko Koike, gouverneure de Tokyo, et s’est rendue à l’université Keio dans le cadre d’une coopération franco-japonaise sur la médecine régénérative et le vieillissement.

G7 santé de Kobe (12.09.2016)
G7 santé de Kobe (12.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Conférence de presse - G7 santé de Kobé (12.09.2016)
Conférence de presse - G7 santé de Kobé (12.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Entretien avec M. Satoshi Omura, prix Nobel de médecine (09.09.2016)
Entretien avec M. Satoshi Omura, prix Nobel de médecine (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
M. Satoshi Omura, prix Nobel de médecine (09.09.2016)
M. Satoshi Omura, prix Nobel de médecine (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Entretien avec M. Satoshi Omura, prix Nobel de médecine (09.09.2016)
Entretien avec M. Satoshi Omura, prix Nobel de médecine (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Rencontre avec des acteurs économiques français de la santé au Japon (09.09.2016)
Rencontre avec des acteurs économiques français de la santé au Japon (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Mme Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé (09.09.2016)
Mme Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Signature du MOU entre l'Université Keio et l'INSERM (09.09.2016)
Signature du MOU entre l’Université Keio et l’INSERM (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Séquence recherche à l'Université Keio : médecine régénérative avec le Professeur Okano, exosquelette avec le Professeur Sankai (09.09.2016)
Séquence recherche à l’Université Keio : médecine régénérative avec le Professeur Okano, exosquelette avec le Professeur Sankai (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Mme Marisol Touraine, interviewée par le quotidien « Nikkei Shimbun » (09.09.2016)
Mme Marisol Touraine, interviewée par le quotidien « Nikkei Shimbun » (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon
Entretien avec M. Yasuhisa Shiozaki, son homologue japonais (09.09.2016)
Entretien avec M. Yasuhisa Shiozaki, son homologue japonais (09.09.2016)
© Ambassade de France au Japon

 

Participation de Mme Marisol Touraine au G7 santé de Kobe (11 et 12 septembre 2016)

Mme Marisol Touraine a participé à la réunion des ministres de la santé à Kobe, organisée les 11 et 12 septembre 2016. Principal objectif : poursuivre la discussion politique de haut niveau sur les défis que posent à nos systèmes de santé les prix élevés des innovations de rupture.

À la demande du Président de la République, les chefs d’Etat et de gouvernement ont, à l’occasion du sommet du G7 à Ise-Shima en mai dernier, constaté les défis croissants à concilier promotion de l’innovation, accès aux médicaments et soutenabilité des systèmes de santé. Ils ont demandé à leurs ministres de discuter de ces défis.

Les étapes déjà engagées :

Pour aller de l’avant, la France a demandé à l’OCDE :

  • de réaliser une étude diagnostique visant à évaluer, de façon quantitative et qualitative, la soutenabilité des dépenses pharmaceutiques à moyen terme, au moyen notamment d’études prospectives d’impact de nouveaux médicaments innovants. Cette étude portera sur plusieurs spécialités (oncologie, Alzheimer, diabète, VIH, hépatite C). Plusieurs pays se sont portés volontaires pour participer à cette étude ;
  • de mettre en place un groupe d’experts de haut niveau de manière à dégager des propositions d’amélioration de la soutenabilité de l’accès aux médicaments innovants. Ce groupe sera installé dans les toutes prochaines semaines ;
  • de consulter les parties prenantes, en particulier les industriels, les organisations non-gouvernementales, les grands instituts de recherche, et les associations de patients.

Rendez-vous fixé lors de la réunion des Ministres de la Santé de l’OCDE prévue le 17 janvier 2017 à Paris pour poursuivre ces travaux ainsi que la discussion politique. Un rapport intermédiaire sera produit dans ce délai. Un rapport final sera publié en décembre 2017.

Les positions défendues par Marisol Touraine devant le G7 santé de Kobe, et présentées lors de la conférence de presse internationale :

  • la ministre s’est félicitée de la discussion sur le prix des médicaments innovants, tenue à la suite de l’initiative du Président de la République à Ise-Shima, qui a permis de dégager un accord en faveur d’une action/réflexion internationale pour maîtriser le prix des innovations ;
  • à la demande de la France et avec le soutien du G7, la ministre a annoncé que l’OCDE allait faire un diagnostic de la situation et proposer des actions qui seront examinées lors de la prochaine réunion ministérielle, à Paris, en janvier 2017 ;
  • la ministre a indiqué qu’une large consultation sera organisée par l’OCDE avec les parties prenantes ;
  • un groupe de haut niveau sera par ailleurs mis en place par l’OCDE pour assurer la qualité et l’indépendance de ces travaux.

" La question de l’accès aux médicaments innovants concernent tous les pays, sans exception : parce que tous les pays, sans exception, sont confrontés au risque d’avoir des médicaments innovants inaccessibles car trop chers ! La communauté internationale doit se serrer les coudes, c’est indispensable, je me battrai pour cela ! Parce qu’il en va de l’avenir de nos systèmes de santé, comme de l’avenir du financement de l’innovation", a déclaré Marisol Touraine.

Voir aussi :

Conférence de presse à l’issue du G7 santé de Kobe - Intervention de Mme Marisol Touraine (12 septembre 2016)

Mesdames et messieurs,

Je voudrais d’abord remercier mon homologue japonais pour la qualité de nos échanges ces deux derniers jours. La France se réjouit de la mobilisation constante du Japon pour que la santé publique soit une priorité internationale.

Je veux insister sur un point, parce qu’il est la priorité de la France pour ce G7 : le défi pour nos systèmes de santé des prix élevés des innovations de rupture.

À l’initiative du Président de la République François Hollande, les chefs d’Etat et de gouvernement nous ont confié cette question fondamentale : comment concilier la promotion de l’innovation, l’accès de tous aux médicaments et la soutenabilité des systèmes de santé ?

La question de l’accès aux médicaments innovants concerne tous les pays, sans exception : parce que tous les pays, sans exception, sont confrontés au risque d’avoir des médicaments innovants inaccessibles car trop chers ! Je veux le redire solennellement : nos actions nationales, aussi fortes soient-elles, ne suffiront pas, et c’est collectivement qu’il nous faut travailler. Je me réjouis que des jalons importants aient été posés : une coopération internationale se met en place et un calendrier a même été arrêté.

Ici, nous avons demandé à l’OCDE de faire un diagnostic de la situation et de nous proposer des actions. Nous pourrons nous retrouver pour les examiner lors de la prochaine réunion ministérielle de l’OCDE, à Paris, en janvier 2017 ; et je suis certaine qu’une fois encore, cette question fera l’objet d’avancées, parce qu’il en va de l’avenir de nos systèmes de santé, comme de l’avenir du financement de l’innovation.

Je vous remercie.

dernière modification le 30/09/2016

haut de la page