Déclaration conjointe sur l’innovation des gouvernements français et japonais [ja]

Afin de favoriser encore les relations de coopération dans le domaine de l’innovation entre la France et le Japon, M. Manuel Valls, Premier Ministre de la République française et M. Shinzo Abe, Premier Ministre du Japon, sont convenus de lancer une “Année de l’Innovation France-Japon” (2015-2016) à l’occasion de leur rencontre le 5 octobre 2015.

I. La France et le Japon sont deux pays aux économies fondées sur la connaissance et ont en commun une longue tradition d’innovation et d’excellence scientifique. Non seulement l’innovation contribue en elle-même à la croissance économique des deux pays, mais la coopération en la matière entre la France et le Japon permet aux deux pays de relever des défis mondiaux communs auxquels l’humanité est aujourd’hui confrontée, tels que le changement climatique et le vieillissement démographique. La déclaration commune et la feuille de route adoptées par M. François Hollande, Président de la République française, et M. Shinzo Abe, Premier Ministre du Japon, à Tokyo le 7 juin 2013, a marqué une première étape dans le renforcement de la coopération franco-japonaise dans les domaines de la sécurité, de la croissance, de l’innovation et de la culture.

Afin de favoriser encore les relations de coopération dans le domaine de l’innovation entre la France et le Japon, M. Manuel Valls, Premier Ministre de la République française et M. Shinzo Abe, Premier Ministre du Japon, sont convenus de lancer une “Année de l’Innovation France-Japon” (2015-2016) à l’occasion de leur rencontre le 5 octobre 2015.

Le coup d’envoi a été donné le 5 octobre 2015 au Musée national des Sciences émergentes et de l’Innovation ("Miraikan"). Cet événement a rassemblé des chefs d’entreprise français et japonais parmi les plus importants sur ces sujets et a démontré, à travers des tables rondes sur "l’innovation numérique" et "le financement de l’innovation", qu’il est possible d’ouvrir de nouvelles pistes de coopération.

Pendant la visite du Premier ministre français, quatre accords ont été conclus dans le domaine de l’innovation :

  • entre le Centre national français de la recherche scientifique (CNRS) et l’université de Kyoto, relatif à l’innovation et aux transferts de technologie ;
  • entre l’Institut national de la Santé et de la Recherche médicale (INSERM) et l’université internationale St Luke, relatif à la lutte contre la maladie due au virus Ebola ;
  • entre le Centre National d’Etudes Spatiales (CNES) et la JAXA (Japan Aerospace exploration Agency) relatif aux programmes spatiaux ;
  • entre Business France et l’Organisation Japonaise du Commerce Extérieur (JETRO), en matière de commerce et d’investissement.

II. Dans le cadre du "Partenariat d’exception", de nombreuses initiatives ont déjà été mises en œuvre dans le domaine de l’innovation. Les deux pays ont mis au point divers projets de coopération, impliquant des centres de recherche, des établissements d’enseignement supérieur, des entreprises privées et des pôles français et japonais. Des entreprises privées des deux pays ont constitué des partenariats étroits et ambitieux dans un nombre impressionnant de domaines (notamment l’énergie, l’automobile, la santé, le développement durable, etc.). L’Organisation japonaise pour le Développement des Énergies nouvelles et des Technologies industrielles (NEDO) travaille avec le Grand Lyon à un projet de démonstrateur collaboratif de "réseau d’énergies intelligent". La Banque publique d’investissement française soutient, avec le NEDO, des projets conjoints innovants réalisés par des entreprises françaises et japonaises sélectionnées sur appels d’offres. L’Agence nationale de la recherche (ANR) et l’Agence japonaise pour la science et la technologie (JST) cofinancent des projets de recherche conjoints en matière de technologie moléculaire.

Les Gouvernements des deux pays sont déterminés à continuer à soutenir ces initiatives pour entreprendre de nouvelles actions et maintenir un dialogue fructueux entretenu par un Comité mixte sur la Coopération industrielle, un Comité mixte sur la Coopération dans le domaine de la science et de la technologie, et des consultations régulières sur la politique en matière de technologies de l’information et de la communication.

III. Les deux Gouvernements se félicitent de l’organisation l’année prochaine, en France et au Japon, d’une série d’événements, sous la forme de séminaires scientifiques, de conférences et de débats, d’expositions sur la technologie et le design/la mode et de manifestations liées à la promotion des entreprises et la culture. Pour en citer quelques-unes :

  • Dans le domaine scientifique, il est envisagé d’organiser une seconde réunion du Dialogue franco-japonais sur la cybersécurité et un séminaire scientifique sur la cybersécurité au Japon. Un Dialogue scientifique et médical de trois semaines se tiendra à Tokyo d’octobre à novembre 2015. De nouvelles unités mixtes franco-japonaises de recherche seront créées au cours de l’année et un "club de R&D" sera fondé par l’Ambassade de France au Japon afin d’instaurer et de promouvoir des partenariats public-privé entre les deux pays.
  • Dans les domaines économique et industriel, la Maison de la Culture du Japon à Paris organisera, d’ici la fin 2015, une série de conférences, notamment sur les véhicules à pile à combustible et la fibre de carbone, afin de présenter les toutes dernières technologies des entreprises japonaises. La French Tech Tokyo a été lancée le 5 octobre 2015 pour promouvoir l’introduction de startups françaises sur le marché nippon et renforcer le lien entre les écosystèmes d’innovation français et japonais.
  • Dans les domaines de la culture, des industries créatives et des échanges humains, un Festival de l’Art numérique ("Digital Choc") sera inauguré en février 2016 et un forum de l’innovation se tiendra à Tokyo en juin 2016 afin de promouvoir le dialogue sur la meilleure façon d’encourager l’innovation et sur ce qu’apporte l’innovation à l’industrie culturelle. La France et le Japon saluent également le lancement de l’initiative “Stages pour l’Innovation” qui permet à de grandes entreprises françaises de recevoir des étudiants d’universités japonaises pour des stages en France liés à l’innovation. Le projet de stages 2016 pour étudiants japonais organisés par le Centre UE-Japon pour la Coopération industrielle, ainsi que l’Atelier du Japon 2015, organisé par la Maison de la culture du Japon à Paris, contribuent à resserrer les liens entre étudiants.

Voir aussi :

dernière modification le 10/06/2016

haut de la page