Conseil restreint de Défense [ja]

Le président de la République a réuni le 26 octobre 2016, le Conseil de défense et de sécurité nationale.

Le Conseil a pris connaissance de l’état de la menace sur le territoire national et des résultats des actions en cours.

Le Conseil a examiné la situation en Syrie et en Irak, et fait le bilan des avancées décidées lors des réunions internationales tenues à Paris les 20 et 25 octobre. La situation à Alep a été notamment examinée. Le Conseil a passé en revue les enjeux militaires, humanitaires, politiques et sécuritaires qui accompagnent la reconquête de Mossoul. Le président de la République a décidé de prolonger l’activité du groupe aéronaval, qui contribue à cette opération, jusqu’à mi-décembre.

À l’approche de la clôture de l’opération Sangaris en République centrafricaine à la fin du mois, le Conseil a décidé des modalités d’implication de la France dans la phase de stabilisation qui s’ouvre. La France continuera à participer à la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA) et à la mission de formation de l’armée centrafricaine mise en place par l’Union Européenne (EUTM RCA). La France conservera également une capacité d’intervention militaire sur court préavis pouvant être mobilisée à la demande du gouvernement centrafricain en cas de menace sérieuse contre la paix ou les institutions du pays.

dernière modification le 27/10/2016

haut de la page