Conférence franco-japonaise : « Calcul Extrême Performance » [ja]

Les 14 et 15 avril 2014, une conférence franco-japonaise sur le Calcul Haute Performance (HPC) a eu lieu réunissant chercheurs et industriels du domaine.

La capacité de simulation s’affirme aujourd’hui comme un atout clé pour la compétitivité des pays, en termes scientifiques, économiques et sociétaux, notamment en perspective de la prochaine génération de super-ordinateurs : l’échelle exaflopique (un million de trillions d’opérations à virgule flottante par seconde). La simulation joue un rôle clé dans différents domaines scientifiques, pour la recherche fondamentale d’une part (physique des particules, cosmologie), mais également sur des domaines à fort impact sociétal, dont celui de l’environnent (simulation de l’évolution du climat, modélisation de catastrophes naturelles), de la santé (analyse génomique pour la thérapie génique, analyse protéomique pour la conception de nouveaux médicaments). Par ailleurs, il s’agit d’un outil incontournable pour les développements industriels dans différents secteurs, comme l’aéronautique, les transports, l’énergie, ou la conception de nouveaux matériaux.

Pour renforcer la collaboration franco-japonaise dans ce domaine, le service scientifique de cette ambassade a organisé une conférence sur le calcul extrême performance, en partenariat avec la Maison de la Simulation et l’AICS (Advanced Institute for Computational Sciences), structures fédératrices du calcul haute performance en France et au Japon, qui ont, à cette occasion, signé un accord un accord de collaboration. Cette conférence a permis de réunir 80 experts du domaine du calcul haute performance, issus du monde académique (côté japonais : RIKEN/AICS, JAMSTEC, JAXA, JAEA, Université de Tokyo, Université de Tsukuba, Tokyo Institute of Technology, Université de Kyoto, AIST, NICT et NII ; côté français : CNRS, CEA, Université de Lille, Université de Versailles-Saint-Quentin, Ifremer, CNES, INSERM, France grilles) ou industriel (côté japonais : Fujitsu Limited ; côté français : Airbus Group, Total), mais également des représentants de ministères et d’agences (JST, JSPS et MEXT côté japonais, ANR côté français).

Cet événement a permis de franchir une nouvelle étape de la collaboration entre la France et le Japon. Un accord de collaboration a été signé entre la Maison de la Simulation et l’AICS, par le Pr Bidoit, Directeur de l’Institut national des sciences de l’information et de leurs interactions du CNRS et le Dr Hirao, Directeur de l’AICS. Cet accord entre les deux structures fédératrices du calcul haute performance en France et au Japon montre à quel point les deux pays valorisent la qualité de la collaboration construite durant ces dix années ainsi que la volonté de l’approfondir plus encore.

Photo de Groupe グル-プ写真
Signature 調印式写真

dernière modification le 23/02/2016

haut de la page