Allocution de M. l’Ambassadeur [ja]

M. Philippe Faure, Ambassadeur de France au Japon, a prononcé, le 11 décembre 2009, une allocution à l’occasion de l’ouverture de la nouvelle Ambassade de France au Japon.

JPEG - 143.4 ko
M. Philippe Faure, ambassadeur de France au Japon
© Ambassade de France au Japon

Madame et Messieurs les Ministres,
Messieurs les Ambassadeurs,
Messieurs les Présidents,
Mesdames et Messieurs, Chers amis,

C’est avec un plaisir tout particulier que nous vous accueillons aujourd’hui pour ouvrir les nouveaux bureaux de l’Ambassade de France au Japon.

Cette nouvelle Ambassade qui a été achevé fin octobre tient en trois idées : élégance, créativité, environnement.

L’élégance, et je crois que cela saute aux yeux, c’est celle du bâtiment lui même, une vraie réussite architecturale à mettre au crédit des architectes Pierre-Michel Delpeuch et Dominique Chavanne pour la conception, et de l’entreprise Takenaka pour la construction. Tous sont là aujourd’hui et je voudrais les féliciter une fois de plus pour cette superbe réalisation franco-japonaise. Cette nouvelle Ambassade, avec sa façade vitrée dans laquelle se reflète le feuillage des arbres, avec sa ligne élancée et son grand espace intérieur porte en elle une signature. C’est un édifice qui marque les esprits.

Créativité, c’est celle qui a permis ce montage financier particulièrement astucieux, puisqu’en échange d’une mise à disposition pour 50 ans d’une partie du terrain, celui ou sont situés nos anciens locaux, nos partenaires japonais ont assumé la construction de l’Ambassade. Pour le gouvernement français, c’est une opération neutre financièrement et un modèle de partenariat avec le secteur privé.

L’environnement enfin, puisque cet immeuble de bureaux est le bâtiment à usage officiel le plus vert de Tokyo. Le parc de l’ambassade, autrefois propriété des Tokugawa, a été préservé. Le quartier sera embelli grâce à l’élargissement des voies de circulation. Et surtout, cet édifice fait une large part à la technologie. Pour ne prendre qu’un exemple, les surfaces vitrées, qui dominent largement, renferment un gaz spécial permettant une isolation optimale. Ces vitres sont issues des usines Saint-Gobain, une société française parmi les leaders mondiaux en la matière. Le bâtiment a été classé dans la tranche optimale de l’indice de qualité environnementale.

Elégance, créativité, technologie : quoi de plus fort pour caractériser en trois mots la relation franco-japonaise ? J’y ajouterai une idée : ces nouveaux bureaux, qui accueillent pour la première fois dans un même site les 180 agents de notre Ambassade, sont avant tout le symbole de cette relation vieille de plus de 150 ans mais toujours renouvelée et dynamique. Si la France, comme le Japon, est une terre d’art et de culture – et vous en avez une nouvelle manifestation avec l’exposition No Mans Land qui se déroule dans nos anciens locaux et que je vous invite à visiter– la France, comme le Japon, est également une puissance économique de premier plan, avec une forte présence dans l’Archipel puisque nous y sommes le deuxième investisseur étranger.

C’est sur ces propos confiants que je souhaiterais terminer cette brève intervention, après avoir remercié une fois de plus tous nos partenaires dans le consortium MiNTAK, et notamment les sociétés Mitsui, Nomura Real Estate Development, Takenaka Corporation, ADPI et Kume Sekkei, ainsi que nos consultants Nihon Sekkei et White & Case pour la qualité de la conception, de la réalisation et de leurs conseils ainsi que de leurs relations avec l’Ambassade. Je ne voudrais pas oublier les autorités japonaises et les habitants de Minato-ku, tous nos voisins, pour leur compréhension durant les travaux.


Voir aussi :
- Ouverture de la nouvelle Ambassade de France au Japon
- Dossier de presse

dernière modification le 22/01/2010

haut de la page